Comment sont déterminés le prix des actions et la capitalisation boursière d’une entreprise ?

La valeur d’une entreprise – ou sa valeur marchande totale – est appelée sa capitalisation boursière, ou « capitalisation boursière ». La capitalisation boursière d’une société peut être déterminée en multipliant le cours de l’action de la société par le nombre d’actions en circulation.

Le prix de l’action est une valeur relative et proportionnelle de la valeur d’une entreprise. Il ne représente donc qu’un pourcentage de variation de la capitalisation boursière d’une entreprise à un moment donné.

Toute variation en pourcentage du prix d’une action entraîne une variation équivalente en pourcentage de la capitalisation boursière d’une entreprise. C’est l’une des principales raisons pour lesquelles les investisseurs sont si préoccupés par le prix des actions ; par exemple, une baisse de 0,10 $ du prix de l’action peut entraîner une perte de 100 000 $ pour un actionnaire possédant un million d’actions.

Points clés à retenir

  • La capitalisation boursière d’une entreprise – également appelée « plafond du marché » – est une mesure de la valeur marchande d’une entreprise.
  • La capitalisation boursière est calculée en multipliant le prix actuel de l’action par le nombre d’actions en circulation.
  • Par exemple, une société comptant 50 millions d’actions et dont le cours de l’action est de 100 dollars par action aurait une capitalisation boursière de 5 milliards de dollars.
  • Les actions sont souvent classées en fonction de la valeur de marché respective de l’entreprise ; les « grandes capitalisations » désignent les entreprises qui ont une grande valeur de marché, tandis que les « petites capitalisations » désignent les entreprises qui ont une petite valeur de marché.

0:38

Comment le prix de l’action est-il déterminé ?

D’une manière générale, les prix sur le marché boursier sont déterminés par l’offre et la demande. Le marché boursier est donc similaire aux autres marchés économiques. Lorsqu’un titre est vendu, un acheteur et un vendeur échangent de l’argent contre des actions. Le prix auquel l’action est achetée devient le nouveau prix du marché. Lorsqu’une deuxième action est vendue, ce prix devient le prix du marché le plus récent, etc.

vous pouvez intéressé:  Les États-Unis contre le Canada : Différences en matière de congé de maternité

Il existe des techniques et des formules quantitatives spécifiques qui peuvent être utilisées pour prédire le prix des actions d’une société. Appelées modèles d’actualisation des dividendes (MAD), elles reposent sur le concept selon lequel le prix actuel d’une action est égal à la somme totale de tous ses futurs dividendes (une fois ramenés à leur valeur actuelle). En déterminant la part d’une société par la somme totale de ses dividendes futurs attendus, les modèles d’actualisation des dividendes utilisent la théorie de la valeur temporelle de l’argent (TVM).

En termes simples, la capitalisation boursière d’une société est calculée en multipliant le prix de son action par le nombre d’actions en circulation :

Capitalisation boursière = prix de l’action x nombre d’actions en circulation

La capitalisation boursière d’une entreprise est d’abord établie lors d’un événement appelé introduction en bourse (IPO). Au cours de ce processus, une société paie un tiers (généralement une banque d’investissement) pour qu’il utilise des formules et des techniques d’évaluation très complexes afin de déterminer la valeur de l’entreprise. Ils déterminent également le nombre d’actions qui seront offertes au public et à quel prix. Par exemple, une société dont la valeur est estimée à 100 millions de dollars peut vouloir émettre 10 millions d’actions à 10 dollars chacune.

Lorsqu’une entreprise est cotée en bourse et que ses actions commencent à être négociées, le prix de ses actions est déterminé par l’offre et la demande sur le marché. Si la demande est forte en raison de facteurs favorables, le prix de l’action augmente. Si le potentiel de croissance future de l’entreprise ne semble pas bon, les vendeurs de l’action peuvent faire baisser son prix.

vous pouvez intéressé:  Déclarez votre propre jour d'indépendance financière

Par exemple, supposons que Microsoft (MSFT) se négocie à 71,41 dollars un jour donné et qu’il y a 7,7 milliards d’actions en circulation. Supposons également que la société soit évaluée à 71,41 $ x 7,7 milliards = 550 milliards de dollars. Si nous allons plus loin, nous pouvons voir que Facebook (FB), qui a un cours de 167,40 $ et 2,37 milliards d’actions en circulation (capitalisation boursière = 396,7 milliards de dollars) vaut moins qu’une société dont le cours de l’action est de 71,41 $ et dont les actions sont en circulation à hauteur de 7,7 milliards de dollars (capitalisation boursière = 550 milliards de dollars).

Idées fausses sur la capitalisation boursière

Bien qu’elle soit souvent utilisée pour décrire une entreprise (par exemple, grande capitalisation par rapport à petite capitalisation), la capitalisation boursière ne mesure pas la valeur des fonds propres d’une entreprise. Seule une analyse approfondie des fondamentaux d’une entreprise peut le faire. La capitalisation boursière est un moyen inadéquat d’évaluer une société car la base de son prix de marché ne reflète pas nécessairement la valeur d’une partie de l’entreprise. Les actions sont souvent sur- ou sous-évaluées par le marché ; le prix du marché ne détermine que le montant que le marché est prêt à payer pour ses actions (et non leur valeur réelle).

En outre, bien qu’elle mesure le coût d’achat de toutes les actions d’une société, la capitalisation boursière d’une société ne détermine pas le montant qu’il lui en coûterait d’acquérir dans une opération de fusion.

Bien que le terme « capitalisation boursière » soit souvent utilisé comme synonyme de valeur marchande d’une entreprise, il est important de garder à l’esprit que la capitalisation boursière se réfère uniquement à la valeur marchande des capitaux propres d’une entreprise, et non à sa valeur marchande globale (qui peut inclure la valeur de ses dettes ou de ses actifs).

Retour haut de page