Comment Stephen Schwarzman a construit le groupe Blackstone

Autrefois surnommé le roi incontesté du secteur du capital-investissement par le magazine Forbes, Stephen Schwarzman est l’une des personnes les plus riches des États-Unis. La société d’investissement qu’il a fondée, The Blackstone Group (BX), est le plus grand gestionnaire d’actifs alternatifs au monde, avec 538 milliards de dollars d’actifs sous gestion en mars 2020. M. Schwarzman et son équipe sont chargés de superviser l’allocation des capitaux pour plusieurs fonds de pension, fonds souverains, banques centrales et autres investisseurs institutionnels.  

Avec un large éventail d’intérêts commerciaux mondiaux dans le domaine du capital-investissement, du financement par l’emprunt, de la gestion des fonds spéculatifs et des acquisitions immobilières, M. Schwarzman est l’une des personnes les plus puissantes de Wall Street. Il a été nommé l’une des personnes les plus influentes par le magazine Time en 2007. Milliardaire bienveillant, Schwarzman a donné des centaines de millions de dollars à différentes causes au fil des ans.

Voici un aperçu de la façon dont il a fait fortune et a créé le gestionnaire d’actifs alternatifs le plus puissant au monde.

les points clés à retenir

  • Avec une valeur estimée à 18,3 milliards de dollars, Stephen Schwarzman est l’un des hommes les plus riches du monde.
  • Schwarzman est président et PDG de The Blackstone Group, la plus grande société de gestion d’actifs alternatifs au monde, avec 554 milliards de dollars d’actifs sous gestion.
  • Blackstone fournit des conseils en matière de fusions et acquisitions ainsi que la gestion de fonds de capital-investissement et de fonds spéculatifs ; elle est peut-être mieux connue pour ses partenariats d’investissement immobilier.

Les débuts et l’éducation de Stephen Schwarzman

Il a expliqué : « J’ai arrêté [d’étudier les mathématiques] en onzième année. Le calcul, pour moi, était hors de portée. Je suis plutôt dans la catégorie addition, soustraction, division et multiplication, ce qui a fonctionné et fonctionne encore pour moi« .

Ne s’intéressant pas à la finance d’entreprise, Schwarzman a suivi des cours de sciences sociales comme la psychologie et la sociologie pendant son séjour à Yale. Pendant ses études, Schwarzman et l’ancien président des États-Unis George W. Bush étaient membres de la tristement célèbre société secrète Skull and Bones de Yale.

Le début de la carrière de Stephen Schwarzman

Après avoir obtenu son diplôme de Yale en 1969, M. Schwarzman a réussi à trouver un emploi dans une société de gestion d’actifs institutionnels appelée Donaldson, Lufkin & Jenrette (DLJ). À l’époque, la société venait d’être cotée à la bourse de New York. Aujourd’hui disparue, elle a été cofondée par Bill Donaldson, qui a également fondé la Yale School of Management.

Schwarzman a développé un amour pour le monde de la finance d’entreprise au sein de l’entreprise. Il y a appris à connaître le marché boursier, la gestion de l’argent et l’analyse des états financiers. À une occasion, chez DLJ, Schwarzman a été chargé d’interviewer un cadre d’une société cotée en bourse afin de déterminer si ses actions constitueraient un bon investissement. Toutefois, il n’a pas répondu à un grand nombre des questions qu’il a posées. Schwarzman a découvert par la suite que le dirigeant ne cherchait pas à faire des difficultés mais qu’il ne voulait pas divulguer certains détails sur la société en raison des lois sur le délit d’initié. 

vous pouvez intéressé:  La différence entre une position longue et une position courte sur le marché

Bien qu’il ait compris pourquoi l’exécutif ne pouvait pas répondre à ses questions, M. Schwarzman était mal à l’aise à l’idée d’analyser un investissement potentiel sans avoir toutes les informations importantes et pertinentes à sa disposition. Cela l’a frustré et il a donc décidé de poursuivre ses études à la Harvard Business School, dans l’espoir de trouver un moyen de résoudre ce problème. 

Les débuts du groupe Blackstone

Après avoir obtenu un MBA à Harvard en 1972, M. Schwarzman a accepté un emploi chez le géant de l’investissement Lehman Brothers, alors indépendant. À l’âge de 31 ans, il est devenu directeur général des fusions et acquisitions mondiales de Lehman. À la suite du rachat de Lehman Brothers par American Express Company (AXP) en 1984, Schwarzman a quitté l’entreprise. Il a approché Pete Peterson, son ancien patron qui avait quitté Lehman plus tôt cette année-là, avec l’idée de créer une société d’investissement. 

Un an plus tard, en 1985, Schwarzman et Peterson ont créé le Blackstone Group avec 400 000 dollars de leur poche. N’ayant jamais aimé être un spéculateur boursier, Schwarzman a voulu faire de l’investissement en fonds propres le cœur du modèle d’entreprise de Blackstone. Il savait que les entreprises privées offraient à leurs investisseurs et aux investisseurs potentiels une transparence bien plus grande que celle des entreprises cotées en bourse. Cet accès à des informations détaillées permettrait à Blackstone d’examiner de plus près les possibilités d’investissement.

Blackstone est une combinaison des noms de famille de ses fondateurs : « Black » se traduit par « schwarz » en allemand, et « peter » signifie « pierre » en grec.

Comme Schwarzman et Peterson avaient très peu d’expérience dans le secteur du capital-investissement, les investisseurs ont d’abord hésité à leur donner de l’argent pour lancer leur premier fonds. Le duo a décidé d’opérer en tant que cabinet de conseil en fusions et acquisitions pendant les années suivantes afin de renforcer sa crédibilité. L’une des réalisations les plus remarquables de la société a eu lieu en 1988, lorsque Blackstone a conseillé CBS Corporation (CBS) lors de la vente de sa filiale CBS Records à Sony Corporation (SNE).

Entrer dans le monde du capital-investissement

Schwarzman a réussi à lever 800 millions de dollars en 1987 pour le premier fonds d’investissement privé de Blackstone, Blackstone Capital Partners I, L.P. Prudential Financial Inc. (PRU) et General Motors Company (GM) étaient deux des plus grands investisseurs du fonds. L’argent collecté a été utilisé pour acheter des entreprises en utilisant une stratégie appelée « Leveraged Buyouts ».

Les fonds de capital-investissement sont généralement constitués sous forme de sociétés en commandite. Les investisseurs extérieurs, qui contribuent à la majeure partie du capital de la société, jouent un rôle non actif dans la gestion et sont appelés « commanditaires ». Le commandité, qui dans ce cas est Blackstone, apporte une somme d’argent assez modeste à la société et est chargé de répartir l’argent mis en commun dans un certain nombre de possibilités d’investissement différentes. En conséquence, le commandité reçoit une commission de gestion, qui est normalement un pourcentage du total des actifs de la société ainsi qu’un pourcentage des bénéfices réalisés.

vous pouvez intéressé:  Quel est le moment le moins cher pour réserver un vol ?

Par exemple, disons que Blackstone utilise la structure de rémunération standard de l’industrie pour la gestion des fonds, soit 2 % des actifs sous gestion et 20 % des bénéfices. Si Blackstone gère une société en commandite avec un actif total de 500 millions de dollars qui réalise un rendement de 150 millions de dollars dans une année donnée, elle recevrait 40 millions de dollars en honoraires – 2 % de 500 millions de dollars, plus 20 % de 150 millions de dollars. Blackstone gagnerait également de l’argent supplémentaire sur le capital réel investi dans la société en commandite.

Depuis sa création, Blackstone a levé plus de 75 milliards de dollars rien que pour ses huit fonds d’investissement privés. Son dernier fonds, Blackstone Capital Partners VIII, a collecté 26 milliards de dollars en 2019, ce qui en fait le plus grand fonds d’investissement privé de l’histoire des États-Unis.

Michael Stores Inc. (MIK), Equity Office Properties Trust, Hilton Worldwide (HLT) et Merlin Entertainment (MERL), les propriétaires de Legoland, sont parmi les acquisitions les plus connues de la société. Selon la présentation de M. Schwarzman à Yale, ses fonds de capital-investissement ont réalisé un rendement annuel moyen de 23 % de 1988 à 2008. Avec un rendement brut de 19,1 % en 2018, ils se sont appréciés de 2,6 % au troisième trimestre 2019, a indiqué la société dans son appel aux bénéficesdu troisième trimestre 2019. 

Segments d’activité élargis et introduction en bourse

Depuis le lancement du premier fonds d’investissement privé de son entreprise en 1988, M. Schwarzman a considérablement développé les secteurs d’activité de Blackstone. La société continue à fournir des conseils en matière de fusions et acquisitions ainsi que la gestion de fonds de capital-investissement. En outre, Blackstone gère un certain nombre de fonds de fonds spéculatifs et de partenariats d’investissement immobilier. En 2012, l’équipe immobilière de Schwarzman a acquis un peu moins de 50 000 maisons unifamiliales à travers les États-Unis dans l’espoir de les transformer en propriétés de location.

Schwarzman a fait entrer The Blackstone Group en bourse en 2007 ; à l’origine LP, il est devenu une société C en 2019. L’offre publique initiale a permis de lever plus de 4 milliards de dollars. En 2014, il a été rapporté que Schwarzman a reçu 690 millions de dollars en dividendes de Blackstone uniquement. Selon Forbes, sa valeur nette s’élève à 18,3 milliards de dollars.

Devenir une société C signifie que Blackstone paiera des impôts sur les sociétés ; toutefois, ses dividendes peuvent bénéficier d’un taux d’imposition plus faible ; de plus, les fonds indiciels et les fonds négociés en bourse pourront également investir dans l’action.

Stephen Schwarzman est devenu milliardaire en gérant de l’argent pour d’autres personnes. Insatisfait du niveau de transparence offert par le marché boursier, Schwarzman a cofondé The Blackstone Group, une société de capital-investissement, au milieu des années 1980. Aujourd’hui, Blackstone est le plus grand gestionnaire d’actifs alternatifs au monde. La société perçoit des honoraires pour la gestion de centaines de milliards de dollars pour un certain nombre d’investisseurs institutionnels.

Retour haut de page