Economie dirigée : Avantages et inconvénients

Une économie planifiée est une économie dans laquelle un gouvernement centralisé contrôle les moyens de production. Cela présente à la fois des avantages et des inconvénients par rapport à une économie de marché libre.

Une vue d’ensemble

Dans une économie planifiée, le gouvernement détermine ce qui est produit, comment il est produit et comment il est distribué. L’entreprise privée n’existe pas dans une économie planifiée. Le gouvernement emploie tous les travailleurs et détermine unilatéralement leurs salaires et leurs tâches.

Les structures de l’économie planifiée présentent des avantages et des inconvénients. Parmi les avantages de l’économie planifiée, citons les faibles niveaux d’inégalité et de chômage, et le fait que le bien commun remplace le profit comme principal moteur de production. Les inconvénients de l’économie planifiée comprennent le manque de concurrence et le manque d’efficacité.

Les avantages d’une économie planifiée

Moins d’inégalités

Comme le gouvernement contrôle les moyens de production dans une économie planifiée, il détermine qui travaille où et pour quel salaire. Cette structure de pouvoir contraste fortement avec une économie de marché libre, dans laquelle les entreprises privées contrôlent les moyens de production et embauchent des travailleurs en fonction des besoins des entreprises, en leur versant des salaires fixés par des forces de marché invisibles.

Dans une économie de marché libre, la loi de l’offre et de la demande impose que les travailleurs qui possèdent des compétences uniques dans des domaines très demandés reçoivent des salaires élevés pour leurs services, tandis que les personnes peu qualifiées dans des domaines saturés de travailleurs se contentent de maigres salaires, si tant est qu’elles puissent trouver du travail.

vous pouvez intéressé:  Qu'est-ce que la moyenne mobile simple de 200 jours ?

Faibles niveaux de chômage

Contrairement à la main invisible du marché libre, qui ne peut être manipulée par une seule entreprise ou un seul individu, un gouvernement d’économie planifiée peut fixer les salaires et les offres d’emploi afin de créer le taux de chômage et la répartition des salaires qu’il juge appropriés.

Priorité au bien commun par rapport au profit

Alors que la motivation pour le profit détermine la plupart des décisions commerciales dans une économie de marché libre, elle n’est pas un facteur dans une économie planifiée. Un gouvernement d’économie planifiée peut donc adapter les produits et les services pour le bien commun sans tenir compte des profits et des pertes. Par exemple, la plupart des véritables gouvernements d’économie planifiée, comme celui de Cuba, offrent une couverture médicale universelle et gratuite à leurs citoyens.

Les inconvénients d’une économie planifiée

Le manque de concurrence freine l’innovation

Les critiques font valoir que le manque de concurrence inhérent aux économies planifiées entrave l’innovation et empêche les prix de se maintenir à un niveau optimal pour les consommateurs. Bien que les partisans du contrôle gouvernemental critiquent les entreprises privées qui estiment le profit par-dessus tout, il est indéniable que le profit est une motivation et un moteur de l’innovation. C’est au moins en partie pour cette raison que de nombreuses avancées en médecine et en technologie proviennent de pays à économie de marché libre, comme les États-Unis et le Japon.

Inefficacité

L’efficacité est également compromise lorsque le gouvernement agit comme un monolithe, contrôlant chaque aspect de l’économie d’un pays. La nature de la concurrence oblige les entreprises privées dans une économie de marché libre à réduire au minimum les formalités administratives et à maintenir les coûts d’exploitation et d’administration à un niveau minimum. Si elles s’enlisent trop dans ces dépenses, elles réalisent des bénéfices moindres ou doivent augmenter les prix pour faire face aux dépenses. En fin de compte, elles sont évincées du marché par des concurrents capables de fonctionner plus efficacement. La production dans les économies planifiées est notoirement inefficace, car le gouvernement ne ressent aucune pression de la part des concurrents ou des consommateurs soucieux des prix pour réduire les coûts ou rationaliser les opérations. Elles peuvent également être plus lentes à réagir – voire totalement insensibles – aux besoins des consommateurs ou à l’évolution des goûts.

Retour haut de page