Les 10 principales règles pour un commerce réussi

Quiconque souhaite devenir un négociant en valeurs mobilières rentable n’a qu’à passer quelques minutes en ligne pour trouver des expressions telles que « planifiez votre transaction ; négociez votre plan » et « limitez vos pertes au minimum ». Pour les nouveaux négociants, ces informations peuvent ressembler davantage à une distraction qu’à un conseil pratique. Si vous êtes nouveau dans le monde du commerce, vous voulez probablement savoir comment vous dépêcher et gagner de l’argent.

Chacune des règles ci-dessous est importante, mais lorsqu’elles fonctionnent ensemble, les effets sont importants. En les gardant à l’esprit, vous augmentez considérablement vos chances de réussir sur les marchés.

Points clés à retenir

  • Traitez le commerce comme une entreprise, et non comme un passe-temps ou un travail.
  • Apprenez tout sur l’entreprise.
  • Fixez des attentes réalistes pour votre entreprise.

Règle 1 : Utilisez toujours un plan d’affaires

Un plan d’échange est un ensemble de règles écrites qui précise les critères d’entrée, de sortie et de gestion de l’argent d’un opérateur pour chaque achat.

Avec la technologie actuelle, il est facile de tester une idée commerciale avant de risquer de l’argent réel. Connue sous le nom de backtesting,

cette pratique vous permet d’appliquer votre idée de trading en utilisant des données historiques et de déterminer si elle est viable. Une fois qu’un plan a été élaboré et que le backtesting a donné de bons résultats, le plan peut être utilisé dans le commerce réel.

Parfois, votre plan d’échange ne fonctionne pas. Sauvez votre peau et recommencez.

La clé, ici, est de s’en tenir au plan. Sortir des transactions du plan, même si elles s’avèrent gagnantes, est considéré comme une mauvaise stratégie.

2:12

Règle 2 : Traiter le commerce comme une entreprise

Pour réussir, vous devez aborder le commerce comme une entreprise à temps plein ou à temps partiel, et non comme un passe-temps ou un emploi.

Si on l’aborde comme un passe-temps, il n’y a pas de véritable engagement à apprendre. Si c’est un travail, cela peut être frustrant car il n’y a pas de salaire régulier.

Le commerce est une activité commerciale qui entraîne des dépenses, des pertes, des impôts, de l’incertitude, du stress et des risques. En tant que commerçant, vous êtes essentiellement un propriétaire de petite entreprise et vous devez faire des recherches et élaborer des stratégies pour maximiser le potentiel de votre entreprise.

Règle 3 : Utiliser la technologie à votre avantage

Le commerce est une activité concurrentielle. On peut supposer sans risque que la personne qui se trouve de l’autre côté d’un métier profite pleinement de toutes les technologies disponibles.

Les plateformes graphiques offrent aux opérateurs une variété infinie de moyens de visualiser et d’analyser les marchés. Le backtesting d’une idée à l’aide de données historiques permet d’éviter des erreurs coûteuses. Obtenir des mises à jour du marché via un smartphone nous permet de suivre les transactions partout. Une technologie que nous considérons comme acquise, comme une connexion internet à haut débit, peut considérablement améliorer les performances des transactions.

Utiliser la technologie à votre avantage et se tenir au courant des nouveaux produits peut être amusant et gratifiant pour le commerce.

vous pouvez intéressé:  Définition de l'assurance décès et mutilation accidentels (DMA)

Règle 4 : Protéger votre capital de négociation

Économiser suffisamment d’argent pour alimenter un compte de trading demande beaucoup de temps et d’efforts. Cela peut être encore plus difficile si vous devez le faire deux fois.

Il est important de noter que la protection de votre capital commercial n’est pas synonyme de ne jamais subir de perte. Tous les traders ont des transactions perdantes. La protection du capital implique de ne pas prendre de risques inutiles et de faire tout ce que vous pouvez pour préserver votre activité commerciale.

Règle 5 : Devenir un étudiant des marchés

Considérez cela comme une formation continue. Les commerçants doivent s’efforcer d’en apprendre davantage chaque jour. Il est important de se rappeler que la compréhension des marchés, et de toutes leurs subtilités, est un processus continu, qui dure toute la vie.

Des recherches approfondies permettent aux commerçants de comprendre les faits, comme la signification des différents rapports économiques. La concentration et l’observation permettent aux commerçants d’aiguiser leur instinct et d’apprendre les nuances.

La politique mondiale, l’actualité, les tendances économiques – et même la météo – ont toutes un impact sur les marchés. L’environnement du marché est dynamique. Plus les opérateurs comprennent les marchés passés et actuels, mieux ils sont préparés à affronter l’avenir.

Article 6 : Ne risquez que ce que vous pouvez vous permettre de perdre

Avant de commencer à utiliser de l’argent réel, assurez-vous que tout l’argent sur ce compte de trading est vraiment utilisable. Si ce n’est pas le cas, le trader doit continuer à économiser jusqu’à ce que ce soit le cas.

L’argent sur un compte commercial ne doit pas être affecté aux frais de scolarité des enfants ou au paiement de l’hypothèque. Les commerçants ne doivent jamais se permettre de penser qu’ils ne font qu’emprunter de l’argent à ces autres obligations importantes.

Perdre de l’argent est déjà assez traumatisant. Elle l’est encore plus si c’est un capital qui n’aurait jamais dû être risqué au départ.

Règle 7 : élaborer une méthodologie basée sur les faits

Prendre le temps de développer une méthodologie commerciale solide en vaut la peine. Il peut être tentant de croire aux arnaques commerciales « si faciles que c’est comme imprimer de l’argent » qui prévalent sur Internet. Mais ce sont les faits, et non les émotions ou l’espoir, qui doivent inspirer l’élaboration d’un plan d’échange.

Les commerçants qui ne sont pas pressés d’apprendre ont généralement plus de facilité à passer au crible toutes les informations disponibles sur Internet. Considérez ceci : si vous deviez commencer une nouvelle carrière, il est plus que probable que vous devriez étudier dans un collège ou une université pendant au moins un an ou deux avant même d’être qualifié pour postuler à un poste dans ce nouveau domaine. Apprendre à faire du commerce demande au moins autant de temps et de recherches et d’études factuelles.

Règle 8 : Toujours utiliser un stop loss

Un stop loss est un montant de risque prédéterminé qu’un trader est prêt à accepter pour chaque transaction. Le stop loss peut être un montant en dollars ou un pourcentage, mais dans tous les cas, il limite l’exposition du trader pendant une transaction. L’utilisation d’un stop loss peut réduire le stress des traders, car nous savons que nous ne perdrons qu’un montant X sur une transaction donnée.

vous pouvez intéressé:  Le guide définitif pour une carrière dans la vente par correspondance

Ne pas avoir de stop loss est une mauvaise pratique, même si cela conduit à un commerce gagnant. Sortir avec un stop loss, et donc avoir un trade perdant, reste un bon trading s’il est conforme aux règles du plan de trading.

L’idéal est de sortir de tous les métiers avec un bénéfice, mais ce n’est pas réaliste. L’utilisation d’un stop loss protecteur permet de limiter les pertes et les risques.

Règle 9 : Savoir quand arrêter de négocier

Il y a deux raisons d’arrêter de négocier : un plan de négociation inefficace et un négociant inefficace.

Un plan d’échange inefficace montre des pertes bien plus importantes que celles prévues dans les tests historiques. C’est ce qui arrive. Les marchés peuvent avoir changé, ou la volatilité peut avoir diminué. Pour une raison quelconque, le plan d’échange ne fonctionne tout simplement pas comme prévu.

Restez sans émotion et dans un esprit d’entreprise. Il est temps de réévaluer le plan commercial et d’y apporter quelques changements ou de recommencer avec un nouveau plan commercial.

Un plan d’échange infructueux est un problème qui doit être résolu. Ce n’est pas nécessairement la fin de l’activité commerciale.

Un opérateur inefficace est celui qui établit un plan de négociation mais qui est incapable de le suivre. Le stress externe, les mauvaises habitudes et le manque d’activité physique peuvent tous contribuer à ce problème. Un trader qui n’est pas au mieux de sa forme pour négocier doit envisager de faire une pause. Une fois que les difficultés et les défis ont été résolus, le négociant peut reprendre ses activités.

Règle 10 : garder le commerce en perspective

Restez concentré sur la vue d’ensemble lorsque vous faites du commerce. Une transaction perdante ne doit pas nous surprendre ; cela fait partie du commerce. Un commerce gagnant n’est qu’une étape sur la voie d’une entreprise rentable. Ce sont les bénéfices cumulés qui font la différence.

Une fois qu’un trader accepte les gains et les pertes dans le cadre de l’activité, les émotions auront moins d’effet sur les performances commerciales. Cela ne veut pas dire que nous ne pouvons pas être enthousiasmés par une transaction particulièrement fructueuse, mais nous devons garder à l’esprit qu’une transaction perdante n’est jamais loin.

La fixation d’objectifs réalistes est un élément essentiel pour garder le commerce en perspective. Votre entreprise doit obtenir un rendement raisonnable dans un délai raisonnable. Si vous vous attendez à devenir multimillionnaire d’ici mardi, vous vous préparez à l’échec.

Conclusion

Comprendre l’importance de chacune de ces règles commerciales et la façon dont elles fonctionnent ensemble peut aider un commerçant à établir une activité commerciale viable. Le commerce est un travail difficile, et les opérateurs qui ont la discipline et la patience nécessaires pour suivre ces règles peuvent augmenter leurs chances de réussite dans un environnement très concurrentiel.

Retour haut de page