Analyste financier : Parcours de carrière et qualifications

Les analystes financiers produisent des plans financiers, des projections et des rapports analytiques qui sont utilisés dans les décisions d’investissement des entreprises, des organisations publiques et privées et des particuliers. Selon le type d’emploi de l’analyste, les tâches peuvent varier considérablement.

Certains analystes financiers travaillent dans le secteur des valeurs mobilières et analysent les actions, les obligations et autres titres pour les banques, les maisons de courtage, les sociétés de gestion de fonds et d’autres organisations. Ces analystes financiers développent généralement une expertise dans une catégorie étroite d’actions ou d’obligations, comme les obligations d’entreprises canadiennes ou les actions technologiques, par exemple.

D’autres analystes financiers travaillent pour de grandes entreprises, analysant les données financières internes et produisant des plans financiers, des projections de recettes et de dépenses, ainsi que des recommandations pour éclairer les décisions budgétaires et d’investissement des dirigeants de l’entreprise. Les organisations à but non lucratif et les organismes gouvernementaux emploient également des analystes financiers pour ce type de travail. (Pour des lectures connexes, voir « Une journée dans la vie d’un analyste financier »)

Points clés à retenir

  • Un analyste financier recueille des données pour aider les entreprises à prendre des décisions commerciales ou les investisseurs à prendre des mesures, par exemple pour acheter ou vendre une action ou un autre titre.
  • Ils évaluent les questions macroéconomiques et microéconomiques, ainsi que les fondamentaux de l’entreprise pour faire des prévisions sur les entreprises, les secteurs et les industries.
  • Une licence en mathématiques ou en finance est une évidence et passer au niveau supérieur signifie obtenir des certifications et/ou un MBA.
  • Un jeune diplômé de l’université peut s’attendre à commencer au niveau junior, sous la supervision d’un analyste plus expérimenté.
  • Une personne ayant quelques années d’expérience, plusieurs certifications clés et un MBA d’une université prestigieuse peut accéder à un poste de niveau supérieur.

Parcours de carrière

Un jeune diplômé en licence qui souhaite devenir analyste financier peut s’attendre à occuper un poste de débutant sous la direction d’un analyste senior. Après plusieurs années d’expérience, de nombreux analystes financiers débutants envisagent de retourner à l’université pour obtenir des diplômes supérieurs. Bien que les analystes débutants ne soient pas exclus de l’avancement, la progression continue vers des postes à plus grandes responsabilités nécessite généralement un retour aux études. Un diplômé titulaire d’une maîtrise peut s’attendre à commencer à travailler comme analyste financier senior ou à accéder à ce poste très rapidement.

vous pouvez intéressé:  Quelle est la différence entre les actifs corporels et incorporels ?

Avec une plus grande expérience et expertise, un analyste financier senior peut continuer à occuper un poste de supervision. Un analyste senior dans le secteur des valeurs mobilières gravit souvent les échelons pour devenir un gestionnaire de portefeuille ou un gestionnaire de fonds supervisant une équipe d’analystes seniors. Il peut également avoir la possibilité d’accéder à un poste de direction. Dans le monde de l’entreprise, les analystes seniors peuvent devenir des gestionnaires de trésorerie supervisant des groupes de travail au sein de leurs services. Un analyste de haut niveau peut gravir les échelons pour devenir directeur financier ou directeur des investissements, responsable de toutes les activités financières de l’entreprise.

Un poste d’analyste financier avancé requiert généralement un diplôme de MBA avec une spécialisation appropriée ou un master en finance.

Exigences en matière d’éducation

Alors qu’une licence est l’exigence minimale pour un poste d’analyste financier débutant, les données recueillies par le Bureau américain des statistiques du travail (BLS) montrent qu’une maîtrise est généralement requise pour les postes permanents et avancés dans le domaine.

Diverses matières de premier cycle sont généralement acceptées par les employeurs, y compris des domaines commerciaux tels que la finance, la comptabilité et l’économie. En raison de l’importance des compétences quantitatives avancées dans ce domaine, les licences en statistiques, mathématiques, ingénierie et physique ne sont pas rares chez les analystes financiers. Toutefois, les candidats titulaires de ces diplômes peuvent bénéficier de formations commerciales, notamment en comptabilité et en finance.

$85,660

Le revenu annuel médian des analystes financiers de tous niveaux d’expérience, selon les données de mai 2018 du Bureau américain des statistiques du travail (BLS).

3:20

Autres qualifications et compétences

Certains analystes financiers doivent obtenir une licence appropriée auprès de l’autorité de régulation du secteur financier (FINRA), qui est chargée de rédiger et de faire appliquer les règles applicables aux sociétés et courtiers en valeurs mobilières opérant aux États-Unis. L’obtention d’une licence nécessite généralement le parrainage de l’entreprise qui l’emploie, de sorte que la plupart des analystes financiers n’obtiennent une licence qu’après avoir commencé un emploi. Toutefois, un emploi à long terme peut être subordonné à l’obtention d’une licence.

vous pouvez intéressé:  Comprendre les taux d'intérêt réels par rapport aux taux d'intérêt nominaux

De nombreux employeurs attendent des analystes financiers qu’ils poursuivent leur certification dans ce domaine. La principale certification dans ce domaine est le titre de Chartered Financial Analyst (CFA) décerné par le CFA Institute. Elle est accessible aux analystes financiers ayant au moins quatre années complètes d’expérience professionnelle qualifiante. Ainsi, elle est généralement considérée comme une qualification permettant d’accéder à des postes d’analystes financiers plus élevés. Pour obtenir ce titre, il faut également être titulaire d’une licence et avoir réussi une série de trois examens administrés par le CFA Institute.

L’embauche d’analystes financiers devrait augmenter de 11 % entre 2016 et 2026, un rythme plus rapide que la moyenne de l’ensemble des professions, selon les informations les plus récentes du Bureau des statistiques du travail.

On attend souvent des analystes financiers qu’ils présentent et expliquent leur travail à leurs clients et à leurs supérieurs, c’est pourquoi de solides compétences en matière de communication et de présentation sont essentielles. Des capacités d’analyse et de réflexion critique sont essentielles pour évaluer les alternatives et formuler une recommandation finale.

Outre la connaissance des statistiques, des mathématiques et de la finance, une expérience de l’utilisation des outils logiciels associés à ces disciplines est précieuse. S’il n’est pas rare que les employeurs utilisent une technologie hautement spécialisée et des outils propriétaires qui ne sont pas disponibles en dehors de l’entreprise, apprendre et s’appuyer sur des logiciels quantitatifs compliqués permet d’acquérir des compétences qui se traduisent bien dans d’autres systèmes. (Pour des lectures connexes, voir « Analyste financier vs. banquier d’affaires »)

Retour haut de page