Attribution

Qu’est-ce que l’attribution ?

Il y a attribution lorsqu’un locataire reconnaît un nouveau propriétaire de la propriété comme son nouveau propriétaire. Dans le cas d’un changement de propriétaire d’un bien commercial, une clause d’attribution dans un accord de subordination, de non perturbation et d’attribution (SNDA) exige que le locataire reconnaisse un nouveau propriétaire comme son propriétaire et continue à payer le loyer, que le bien change de propriétaire par une vente normale ou une saisie.

Comment fonctionne l’attribution

L’attribution est le plus souvent associée aux lois sur les biens immobiliers et vise à reconnaître la relation entre les parties à une transaction. Par exemple, la reconnaissance peut avoir lieu lorsqu’un locataire loue un appartement et que le propriétaire change pendant la durée du bail. L’accord de renonciation ne crée pas de nouveaux droits pour le propriétaire, sauf si le locataire le signe. Le propriétaire peut utiliser le refus de signature d’un locataire comme motif d’expulsion.

Points clés à retenir

  • L’attribution s’applique le plus souvent aux transactions immobilières.
  • Elle reconnaît la relation entre les parties à une transaction.
  • Elle peut se produire lorsqu’un locataire loue un appartement et que l’immeuble change de propriétaire pendant la durée du bail
  • La convention de donation ne modifie les droits du nouveau propriétaire que si elle est signée par le locataire.

La clause d’une SNDA stipule qu’en cas de changement de propriétaire, le nouveau propriétaire remplace l’ancien propriétaire dans le bail et assume tous les droits et responsabilités de l’ancien propriétaire. La clause stipule également que les locataires doivent continuer à payer le loyer, quel que soit le propriétaire du bien.

vous pouvez intéressé:  Définition de la stratégie "Loss Leader

Attribution dans les baux commerciaux

Les baux commerciaux contiennent souvent un SNDA. Il s’agit d’un accord entre un locataire et un propriétaire qui décrit les droits spécifiques du locataire et du propriétaire. La SNDA peut également fournir des informations sur d’autres tiers tels que le prêteur du propriétaire ou l’acheteur du bien. Il se compose de trois parties : la clause de subordination, la clause de non perturbation et la clause d’attorsion. La clause de renonciation dans un bail commercial est similaire. La clause d’attribution dans une SNDA oblige le locataire à reconnaître le nouveau propriétaire du bien comme son bailleur, que ce dernier ait acquis le bien par une vente normale ou une saisie. La clause exige également que le locataire continue à payer le loyer au nouveau propriétaire pour le reste de la durée du bail.

Dans la clause de subordination d’une SNDA, le locataire accepte que son intérêt dans la propriété devienne subordonné aux intérêts d’un tiers prêteur. Le propriétaire peut vouloir utiliser la propriété commerciale pour obtenir un financement après avoir conclu un bail avec un locataire. Par conséquent, la plupart des prêteurs exigent que les locataires subordonnent leur droit au bail à l’intérêt hypothécaire du prêteur. La clause de subordination donne au tiers prêteur la possibilité de résilier le bail en cas de saisie commerciale. Une clause ou un accord de non perturbation donne au locataire le droit de continuer à occuper les locaux loués tant qu’il ne fait pas défaut. Le locataire peut louer les locaux même après la vente ou la saisie de la propriété. La clause de non-dérangement soutient les droits du locataire sur les locaux même si le propriétaire ne respecte pas ses obligations hypothécaires et que la propriété est saisie.

Retour haut de page