Chapitre 13 Définition de la faillite

Qu’est-ce que le chapitre 13 ?

Le chapitre 13 fait référence à une procédure de faillite américaine dans laquelle les débiteurs entreprennent un assainissement de leurs finances sous la supervision et l’approbation des tribunaux. Les personnes physiques et les couples mariés, même s’ils sont travailleurs indépendants ou s’ils exploitent une entreprise non constituée en société, peuvent déposer une demande de faillite en vertu du chapitre 13. 

Dans le cadre de l’assainissement financier du chapitre 13, également appelé « plan pour les salariés », les débiteurs doivent présenter un plan de remboursement des créanciers dans un délai de trois à cinq ans et en assurer le suivi. 

Dans la plupart des cas, le plan de remboursement doit prévoir un remboursement substantiel pour les créanciers – au moins égal à celui qu’ils recevraient dans d’autres formes de faillite – et il doit, si nécessaire, utiliser 100 % des revenus du débiteur pour le remboursement.

Points clés à retenir

  • Dans le cadre de la réorganisation financière du chapitre 13, un débiteur doit soumettre et suivre un plan de remboursement des créanciers en souffrance dans un délai de trois à cinq ans.
  • Dans le cadre d’une faillite relevant du chapitre 13, également appelée « plan pour les salariés », les particuliers versent un montant mensuel convenu à un administrateur judiciaire impartial désigné.
  • La loi CARES comprend un certain nombre de modifications des lois sur la faillite visant à rendre le processus plus accessible aux entreprises et aux personnes économiquement défavorisées par la pandémie COVID-19.

Comprendre le chapitre 13

Dans le cas d’une faillite relevant du chapitre 13, les débiteurs doivent dresser une liste de tous les créanciers avec le montant d’argent dû à chacun, une liste de tous les biens possédés, des informations sur les montants et les sources de revenus et des informations détaillées sur les dépenses mensuelles. 

vous pouvez intéressé:  Définition du produit intérieur brut (PIB)

Le débiteur paie ensuite un montant mensuel convenu à un syndic de faillite impartial désigné, ce qui permet de consolider les dettes en un seul montant mensuel. Le syndic distribue à son tour l’argent aux créanciers du débiteur. 

Les débiteurs n’ont pas de contact direct avec les créanciers sous la protection du chapitre 13. 

Les personnes ne peuvent recourir au chapitre 13 que si leurs dettes sont inférieures à certaines limites : 419 275 dollars pour une dette non garantie et 1 257 850 dollars pour une dette garantie à partir de février 2019 (les augmentations se font par intervalles de trois ans). Les déposants doivent également avoir suivi des conseils en matière de crédit pour être considérés comme éligibles au chapitre 13.

Chapitre 13 contre chapitre 7

Le chapitre 7 est la forme de faillite la plus courante, car il permet aux individus d’effacer leurs dettes existantes et de repartir à zéro. Malheureusement, les déposants du chapitre 7 sont souvent obligés d’abandonner leur maison. Une fois qu’une faillite relevant du chapitre 13 est ouverte, toute procédure de saisie du logement est arrêtée. 

Un débiteur peut être motivé à choisir le chapitre 13 plutôt que le chapitre 7 afin de sauver sa maison.

Chapitre 13 contre chapitre 11

La faillite en vertu du chapitre 11 est un autre plan dans lequel la dette est restructurée et remboursée sur une période de trois à cinq ans. Bien qu’il soit accessible aux particuliers, aux couples et aux entreprises, il est le plus souvent déposé par les entreprises car il est coûteux et compliqué.

vous pouvez intéressé:  Qu'est-ce qu'un compte d'espèces ?

Le chapitre 13 offre aux déposants qui gagnent trop d’argent pour être pris en considération pour le chapitre 7 une alternative plus facile au chapitre 11. Le dépôt de bilan au titre du chapitre 13 peut également protéger les cosignataires des prêts du débiteur contre toute responsabilité. 

Le chapitre 13 et la loi CARES

La loi CARES (Coronavirus Aid, Relief, and Economic Security), promulguée par le président le 27 mars 2020, a apporté un certain nombre de modifications aux lois sur la faillite afin de rendre le processus plus accessible aux entreprises et aux personnes économiquement défavorisées par la pandémie de COVID-19.

Pour le chapitre 13, il s’agit notamment d’exclure les paiements fédéraux de secours d’urgence dus à COVID-19 des « revenus mensuels courants » et du « revenu disponible » et de permettre l’extension des plans de remboursement à sept ans. Les changements s’appliquent aux faillites déposées après la promulgation de la loi CARES et qui prennent fin un an plus tard. 

Exemple du chapitre 13 – Faillite

Après qu’Eric ait perdu son emploi et que son mari, Joey, ait souffert d’une crise médicale qui l’a rendu incapable de travailler, ils ont pris du retard sur leur hypothèque et ont accumulé 25 000 dollars d’arriérés. La banque avait engagé une procédure de saisie au moment où Eric recevait une offre d’emploi et où Joey lançait une petite entreprise.

En déposant une demande de faillite en vertu du chapitre 13, ils ont pu mettre fin à la saisie et conserver leur maison. Grâce à leurs revenus désormais stables, ils sont en mesure de payer leur hypothèque chaque mois tout en répartissant les 25 000 dollars d’arriérés sur une période de cinq ans.

Retour haut de page