Définition de la loi uniforme sur les transferts aux mineurs (UTMA)

Qu’est-ce que la loi uniforme sur les transferts aux mineurs (UTMA) ?

La loi uniforme sur les transferts aux mineurs (UTMA) permet à un mineur de recevoir des cadeaux – tels que de l’argent, des brevets, des redevances, des biens immobiliers et des objets d’art – sans l’aide d’un tuteur ou d’un curateur. Un compte UTMA permet au donateur ou à un tuteur désigné de gérer le compte du mineur jusqu’à ce que celui-ci soit majeur. L’UTMA protège également le mineur contre les conséquences fiscales des dons, jusqu’à une valeur déterminée.

Comment fonctionne la loi uniforme sur les transferts aux mineurs (UTMA)

L’UTMA est une extension de la loi uniforme sur les dons aux mineurs (UGMA), qui était limitée au transfert de titres. Il est à noter que, bien que l’UTMA offre un moyen de constituer un compte d’épargne libre d’impôt pour les enfants mineurs, les actifs seront comptés comme faisant partie de la succession imposable du gardien jusqu’à ce que le mineur en prenne possession. L’UTMA a été finalisée en 1986 par la National Conference of Commissioners on Uniform State Laws et adoptée par la plupart des 50 États. Elle permet aux mineurs de recevoir des dons et d’éviter les conséquences fiscales jusqu’à ce qu’ils atteignent l’âge légal pour l’État, qui est généralement de 18 ou 21 ans.

Bien que l’UTMA offre un moyen de constituer un compte d’épargne libre d’impôt pour les enfants mineurs, les actifs seront comptés dans la succession imposable du gardien jusqu’à ce que le mineur en prenne possession.

vous pouvez intéressé:  Définition de la bonne volonté

UTMA contre UGMA

La différence entre l’UTMA et l’UGMA est le délai de maturité. L’UTMA prévoit une échéance avant la remise au bénéficiaire, jusqu’à 25 ans. L’UGMA arrive à échéance à 18 ans.

La date de fin de validité est également différente pour chacune d’entre elles. Alors que l’UGMA prend fin à 18 ans, l’âge de fin de l’UTMA est de 21 ans. En outre, les comptes UGMA permettent aux parents de faire des dons tels que de l’argent, des actions ou une assurance vie. Toutefois, les comptes UTMA ne permettent que le don de biens de base.

Histoire juridique

L’UTMA est similaire à la version originale de l’UGMA qui a été développée en 1956 et révisée en 1966. L’UGMA offre un moyen de transférer des biens à un mineur sans qu’il soit nécessaire de constituer un trust officiel. Elle permet de confier la gestion des biens à un gardien nommé par le donateur. Les biens sont ensuite remis au mineur lorsque celui-ci atteint l’âge légal dans l’État où le don a été fait.

L’UTMA reprend le langage de l’UGMA et étend la définition originale des dons au-delà des espèces et des titres pour inclure les biens immobiliers, les peintures, les redevances et les brevets. Il appartient à chaque État d’adopter ou de modifier l’UTMA. L’État de Floride a adopté une loi en 2015 qui permet au gardien d’un bien immobilier de le conserver jusqu’à ce que le mineur ait 25 ans s’il le souhaite.

Points clés à retenir

  • La loi uniforme sur les transferts aux mineurs (UTMA) permet à un mineur de recevoir des cadeaux sans l’aide d’un tuteur ou d’un curateur.
  • Le mineur peut éviter les conséquences fiscales jusqu’à ce qu’il atteigne l’âge légal pour l’État.
  • Le donateur peut désigner un tuteur qui a l’obligation fiduciaire de gérer et d’investir les biens au nom du mineur jusqu’à ce que celui-ci atteigne l’âge légal.
vous pouvez intéressé:  Ltd. Définition (limitée)

Implications fiscales

À partir de 2018, l’IRS permet d’exclure de l’impôt sur les dons jusqu’à 15 000 $ par personne pour un don admissible, y compris les dons aux mineurs. L’UTMA prévoit un moyen pratique pour les enfants d’épargner et d’investir sans avoir à supporter la charge fiscale. Le numéro de sécurité sociale du mineur est utilisé à des fins de déclaration fiscale sur les comptes de l’UTMA. Il est également important de noter que les actifs détenus sur un compte UTMA étant la propriété du mineur, cela peut avoir un impact négatif lorsque le mineur demande une aide financière ou des bourses d’études.

Contrôle des actifs

La loi permet au donateur de nommer un gardien, qui a l’obligation fiduciaire de gérer et d’investir les biens au nom du mineur jusqu’à ce que celui-ci atteigne l’âge légal. Les biens appartiennent au mineur à partir du moment où ils sont donnés. Si le donateur décède pendant qu’il est gardien, la valeur des biens dont il a la garde est incluse dans la succession du donateur

.

Retour haut de page