Définition de l’annexe K-1

Qu’est-ce que l’annexe K-1 ?

L’annexe K-1 est un document fiscal utilisé pour déclarer les revenus, les pertes et les dividendes des associés d’une entreprise ou des actionnaires d’une société S. Le document Schedule K-1 est préparé pour chaque associé individuel et est inclus dans la déclaration d’impôt personnelle de l’associé. Une société S déclare ses activités sur le formulaire 1120S, tandis qu’une société de personnes déclare ses transactions sur le formulaire 1065.

1:04

Comprendre l’annexe K-1

Le code des impôts des États-Unis autorise l’utilisation de certaines taxes de transfert, qui transfèrent l’obligation fiscale de l’entité (fiducie, société) aux personnes physiques qui y ont un intérêt. C’est là qu’intervient l’annexe K-1.

Points clés à retenir

  • Les partenaires commerciaux ou les actionnaires des sociétés S utilisent l’annexe K-1 pour déclarer leurs revenus, pertes et dividendes.
  • L’annexe K-1 exige que la société de personnes suive la base de chaque associé dans la société de personnes.
  • Un associé peut gagner plusieurs types de revenus sur l’annexe K-1.

Bien qu’elles ne soient pas jointes à la déclaration de revenus d’un associé individuel, les informations financières figurant sur l’annexe K-1 de chaque associé sont envoyées à l’IRS avec le formulaire 1065. Le revenu gagné par les sociétés de personnes est ajouté aux autres sources de revenu de l’associé et inscrit dans le formulaire 1040.

L’annexe K-1 exige que la société de personnes suive la base de chaque partenaire dans la société de personnes.

Prise en compte des accords de partenariat

Un partenariat est défini comme un contrat entre deux ou plusieurs personnes qui décident de travailler ensemble en tant que partenaires. Les règles de ce type d’accord commercial sont énoncées dans un contrat de partenariat. Le partenariat a au moins un partenaire général (GP) qui gère le partenariat.

vous pouvez intéressé:  12B-1 Droits

Les médecins généralistes sont responsables de leurs actions en tant qu’associés et des activités des autres médecins généralistes du partenariat. Les commanditaires, en revanche, sont responsables des dettes et des obligations de la société sur la base du seul montant du capital qu’ils apportent. Le contrat de société dicte la manière dont les associés partagent les bénéfices, ce qui a une incidence sur les informations figurant à l’annexe K-1.

Calcul de la base

L’annexe K-1 exige que la société de personnes suive la base de chaque partenaire dans la société de personnes.

La base fait référence à l’investissement d’un associé dans l’entreprise. La base de l’associé est augmentée des apports en capital et de la part des revenus de l’associé, tandis que la base est réduite de la part des pertes et des retraits éventuels de l’associé.

Supposons, par exemple, qu’un associé apporte 50 000 $ en espèces et 30 000 $ en matériel à une société de personnes, et que la part de revenu de l’associé est de 10 000 $ pour l’année. La base totale est de 90 000 $, moins les retraits effectués par l’associé.

Le calcul de la base est important car lorsque le solde de base est nul, tout paiement supplémentaire au partenaire est imposé comme un revenu ordinaire. Le calcul de la base est indiqué sur l’annexe K-1 dans la section d’analyse du compte de capital de l’associé.

Déclaration des revenus

Un associé peut gagner plusieurs types de revenus sur l’annexe K-1, notamment des revenus de location des biens immobiliers d’une société de personnes et des revenus provenant d’intérêts d’obligations et de dividendes en actions.

vous pouvez intéressé:  Définition du principe du dernier entré, premier sorti (DEPS)

De nombreux accords de partenariat prévoient des paiements garantis aux partenaires généraux qui investissent du temps pour exploiter l’entreprise commerciale et ces paiements garantis sont déclarés sur l’annexe K-1. Les paiements garantis sont mis en place pour compenser l’investissement en temps important du partenaire.

Une société de personnes peut générer des revenus de redevances et des gains ou pertes en capital, et ces éléments sont attribués à l’annexe K-1 de chaque associé, sur la base du contrat de société. Les associés doivent consulter un professionnel de l’impôt pour déterminer si les revenus de leur société de personnes ont une incidence sur le calcul de l’impôt minimum de remplacement.

Retour haut de page