Définition de l’économie de la demande

Qu’est-ce que l’économie de la demande ?

Parce que les économistes keynésiens estiment que le principal facteur qui détermine l’activité économique et les fluctuations à court terme est la demande de biens et de services, cette théorie est parfois appelée économie de la demande. Cette perspective est en contradiction avec la théorie économique classique, ou économie de l’offre, qui affirme que la production de biens ou de services, ou l’offre, est d’une importance primordiale pour la croissance économique.

L’économiste John Maynard Keynes a développé ses théories économiques en grande partie en réponse à la Grande Dépression des années 1930. Avant la Grande Dépression, l’économie classique était la théorie dominante, avec la conviction que grâce aux forces du marché de l’offre et de la demande, l’équilibre économique serait naturellement rétabli au fil du temps. Cependant, Keynes pensait que la Grande Dépression et son chômage généralisé et de longue durée défiaient les théories économiques classiques, et ses théories tentent d’expliquer pourquoi les mécanismes du marché libre ne rétablissaient pas l’équilibre de l’économie.

Points clés à retenir

  • L’économie de la demande fait référence à la croyance des économistes keynésiens selon laquelle la demande de biens et de services est le moteur de l’activité économique.
  • Une caractéristique essentielle de l’économie de la demande est la demande globale.
  • Le gouvernement peut générer une demande de biens et de services si les personnes et les entreprises n’en sont pas capables.

Une demande insuffisante entraîne le chômage

Keynes a soutenu que le chômage est le résultat d’une demande insuffisante de biens. Pendant la Grande Dépression, les usines sont restées inactives, et les travailleurs étaient au chômage parce qu’il n’y avait pas assez de demande pour ces produits. À leur tour, les usines avaient une demande insuffisante de travailleurs. En raison de ce manque de demande globale, le chômage a persisté et, contrairement aux théories classiques de l’économie, le marché n’a pas été capable de s’autocorriger et de rétablir l’équilibre.

vous pouvez intéressé:  Définition de la protection contre les préjudices corporels (PIP)

L’une des caractéristiques fondamentales de l’économie keynésienne ou de l’économie de la demande est l’accent mis sur la demande globale. La demande agrégée se compose de quatre éléments : la consommation de biens et de services, l’investissement de l’industrie dans les biens d’équipement, les dépenses publiques en biens et services publics et les exportations nettes. Dans le cadre du modèle de la demande, Keynes a préconisé une intervention du gouvernement pour aider à surmonter une faible demande globale à court terme, comme en période de récession ou de dépression, afin de réduire le chômage et de stimuler la croissance.

Comment le gouvernement peut générer la demande

Si les autres composantes de la demande globale sont statiques, les dépenses publiques peuvent atténuer ces problèmes. Si les gens sont moins capables ou désireux de consommer, et que les entreprises sont moins disposées à investir dans la construction d’usines supplémentaires, le gouvernement peut intervenir pour augmenter les dépenses publiques afin de générer une demande de biens et de services. L’économie keynésienne soutient les dépenses publiques importantes en période de récession nationale afin d’encourager l’activité économique. Mettre plus d’argent dans les poches des classes moyennes et inférieures présente un plus grand avantage pour l’économie que d’épargner ou de stocker l’argent sur le compte d’une personne riche.

Elle peut également atteindre cet objectif par le biais de la politique monétaire : son contrôle de la masse monétaire en modifiant les taux d’intérêt ou en vendant ou en achetant des obligations émises par le gouvernement. Ces politiques peuvent avoir pour but d’augmenter la masse monétaire totale de l’économie ou la vitesse de circulation de la monnaie dans l’économie. L’augmentation du flux d’argent vers les classes inférieures et moyennes augmente la vitesse de l’argent ou la fréquence à laquelle un dollar est utilisé pour acheter des biens et des services produits localement. L’augmentation de la vitesse de circulation de la monnaie signifie qu’un plus grand nombre de personnes consomment des biens et des services et, par conséquent, contribuent à une augmentation de la demande globale.

Retour haut de page