Qu'est-ce que la marge EBITDA indique exactement aux investisseurs à propos d'une entreprise ?

Qu’est-ce que la marge EBITDA et qu’est-ce qu’elle nous apprend ?

L’EBITDA est le résultat avant intérêts, impôts, dépréciation et amortissement. Les marges EBITDA donnent aux investisseurs un aperçu de l’efficacité opérationnelle à court terme. Comme la marge ignore l’impact des facteurs non opérationnels tels que les frais d’intérêt, les impôts ou les actifs incorporels, le résultat est une mesure qui reflète plus précisément la rentabilité opérationnelle d’une entreprise. Ainsi, de nombreux analystes et investisseurs utilisent l’EBITDA plutôt que d’autres mesures lorsqu’ils effectuent une analyse financière.

Key Takeaways :

  • L’EBITDA est le bénéfice avant intérêts, impôts et amortissements, et ses marges reflètent l’efficacité opérationnelle à court terme d’une entreprise.
  • L’EBITDA est utile pour comparer des entreprises ayant des profils d’investissement, d’endettement et de fiscalité différents.
  • Les communiqués de presse sur les résultats trimestriels citent souvent l’EBITDA.

Comprendre l’EBITDA et les performances opérationnelles

Cette mesure est similaire à d’autres ratios de rentabilité, mais elle peut être particulièrement utile pour comparer des entreprises ayant des profils différents en matière d’investissement en capital, d’endettement et de fiscalité. L’EBITDA est également important à prendre en compte dans le cas de cibles d’acquisition.

L’EBITDA est parfois mentionné dans les communiqués de presse sur les résultats trimestriels et est fréquemment cité par les analystes financiers. Le fait d’ignorer les impôts et les frais d’intérêt permet aux analystes de se concentrer spécifiquement sur les performances opérationnelles. L’amortissement et la dépréciation sont des dépenses hors caisse, de sorte que l’EBITDA donne également un aperçu de la génération approximative de liquidités et des opérations contrôlées pour les investissements en capital. Les marges mesurent la génération de revenus par rapport aux recettes et sont utilisées pour évaluer l’efficacité opérationnelle. Les sociétés d’acquisition se concentrent souvent sur le potentiel de revenu et de génération de trésorerie des cibles d’acquisition. L’EBITDA est donc un outil utile pour évaluer comment un portefeuille d’entreprises peut fonctionner lorsqu’il est intégré dans les opérations générales d’une entreprise plus grande.

vous pouvez intéressé:  Les avantages et (surtout) les inconvénients de la retraite anticipée

Les investisseurs doivent se méfier des valorisations qui reposent trop sur l’EBITDA. Les principes comptables généralement reconnus, ou GAAP, n’incluent pas l’EBITDA comme mesure de rentabilité, et l’EBITDA perd sa valeur explicative en omettant des dépenses importantes. Les investisseurs doivent tenir compte du revenu net, des mesures de flux de trésorerie et de la solidité financière pour développer une compréhension suffisante des fondamentaux.

Qu’est-ce qu’un bon EBITDA ?

Pour déterminer un bon EBITDA, il faut d’abord calculer la marge en divisant l’EBITDA par les recettes totales.

Marge EBITDA = EBITDA / Total des recettes

La marge EBITDA calculée à l’aide de cette équation montre le bénéfice en espèces qu’une entreprise réalise en un an. La marge peut ensuite être comparée à celle d’une autre entreprise similaire dans le même secteur.

Par exemple, la société A a un EBITDA de 800 000 dollars alors que son chiffre d’affaires total est de 8 000 000 dollars. La marge d’EBITDA est de 10 %. L’entreprise B a un EBITDA de 960 000 $ et un chiffre d’affaires total de 12 000 000 $.

Cela signifie que si l’entreprise B affiche un EBITDA plus élevé, elle a en fait une marge plus faible que l’entreprise A (8 % contre 10 %). Par conséquent, un investisseur verra un plus grand potentiel dans l’entreprise A.

Exemple concret

Considérez le formulaire 10-K de Cree, Inc (Nasdaq : CREE) à partir de 2014. Cree a enregistré un revenu net de 1,648 milliard de dollars et un revenu d’exploitation de 134 millions de dollars pour l’année 2014, ce qui signifie que la marge d’exploitation était de 8 % pour cette période. L’EBITDA était de 287 $ en 2014, et la marge EBITDA était de 18 %. Ces marges peuvent être comparées à celles de concurrents comme OSRAM pour mesurer l’efficacité opérationnelle relative des entreprises. OSRAM a enregistré une marge EBITDA de 11% en 2014, donc la CREE aurait été plus attractive pour un investisseur.

Retour haut de page