Ce que signifie réellement la possession d’un stock

La plupart des gens se rendent compte que posséder des actions signifie acheter un pourcentage de propriété dans l’entreprise, mais beaucoup de nouveaux investisseurs ont des idées fausses sur les avantages et les responsabilités d’être actionnaire. Nombre de ces idées fausses découlent d’un manque de compréhension du montant de la propriété que représente chaque action. Pour les grandes entreprises, comme Apple (AAPL) et Exxon Mobil (XOM), une action n’est qu’une goutte d’eau dans l’océan. Même si vous possédiez des actions d’une valeur d’un million de dollars, vous ne seriez qu’une petite patate avec très peu de capitaux propres dans l’entreprise.

Qu’est-ce que cela signifie ? Examinons trois des plus grandes idées fausses sur le fait d’être actionnaire.

Points clés à retenir

  • Les actionnaires possèdent des actions d’une société, mais le niveau de propriété peut ne pas présenter les avantages et les responsabilités recherchés.
  • La plupart des actionnaires n’ont aucun contrôle direct sur les activités d’une société, bien que certains disposent de droits de vote leur conférant une certaine autorité, comme le vote des membres du conseil d’administration.
  • Le fait d’être actionnaire ne signifie pas que vous avez droit à des remises ou que vous pouvez saisir des biens et des actifs à volonté.

Idée fausse n°1 : Je suis le patron.

Tout d’abord, il est préférable de ne pas penser que vous pouvez apporter vos certificats d’actions au siège de l’entreprise pour donner des ordres aux gens et exiger un bureau d’angle. En tant que propriétaire des actions, vous avez fait confiance à la direction de l’entreprise et à la façon dont elle gère les différentes situations. Si vous n’êtes pas satisfait de la direction, vous pouvez toujours vendre vos actions, mais si vous êtes satisfait, vous devez conserver les actions et espérer un bon rendement.

En outre, la prochaine fois que vous vous demanderez si vous êtes la seule personne à vous inquiéter du cours de l’action d’une société, vous devrez vous rappeler que de nombreux cadres supérieurs de la société (initiés) possèdent probablement autant, voire plus, d’actions que vous.

Ce n’est pas une garantie que les actions de l’entreprise se porteront bien, mais c’est un moyen pour les entreprises d’inciter leurs cadres à maintenir ou à augmenter le prix de l’action. La propriété d’initiés est cependant une arme à double tranchant, car les dirigeants peuvent s’impliquer dans des affaires bizarres pour augmenter artificiellement le prix de l’action et ensuite vendre rapidement leurs avoirs personnels pour réaliser un profit.

vous pouvez intéressé:  Comment Ray Dalio est-il devenu riche ?

Même si vous ne pouvez pas gérer directement la société avec vos actions, votez pour les administrateurs qui le peuvent si vos actions sont assorties de droits de vote. Il s’agit des personnes qui embauchent généralement les cadres supérieurs, qui embauchent les cadres inférieurs, qui embauchent les employés subalternes. Ainsi, en tant que propriétaire d’actions ordinaires, vous avez votre mot à dire dans le contrôle de la forme et de la direction de l’entreprise, même si ce « mot à dire » ne représente pas un contrôle direct. 

Plus de la moitié des Américains possèdent des actions selon un sondage Gallup de 2016.

Idée fausse n°2 : je bénéficie d’une réduction sur les biens et services.

Une autre idée fausse est que la propriété d’une entreprise se traduit par des rabais. Or, il y a bien quelques exceptions à la règle. Berkshire Hathaway (BRK/A), par exemple, organise une réunion annuelle pour ses actionnaires, au cours de laquelle ils peuvent acheter des marchandises à prix réduit dans les sociétés détenues par Berkshire Hathaway. Cependant, en règle générale, la seule chose que vous obtenez avec les droits de propriété d’une action est la possibilité de participer à la rentabilité de l’entreprise.

Pourquoi cela vous ferait-il mal d’obtenir une réduction ? Cette réponse peut être un peu compliquée. Après réflexion, vous ne voudriez probablement pas de cette réduction. Prenons l’exemple du restaurant Ben’s Chicken (appartenant à Ben et à quelques amis) et de la brasserie Cory’s (appartenant à des millions d’actionnaires différents). Comme seules quelques personnes possèdent le Ben’s Chicken Restaurant, la réduction ne représenterait qu’une petite partie des revenus du restaurant, que les propriétaires supporteraient.

Pour la Cory’s Brewing Company, la perte de revenus et de recettes serait également supportée par les propriétaires (les millions d’actionnaires). Étant donné que les recettes sont le principal moteur du cours de l’action et que la perte due à une décote signifierait une baisse du cours de l’action, l’impact négatif d’une décote serait plus important pour Cory’s Brewing. Ainsi, même si un propriétaire d’actions peut avoir économisé sur un achat de biens de la société, il ou elle perdrait sur l’investissement dans les actions de la société. Ainsi, le rabais est loin d’être aussi bon qu’il n’y paraît au départ.

vous pouvez intéressé:  Quels sont les exemples de taxe sur la valeur ajoutée (TVA) ?

Idée fausse n°3 : Je suis propriétaire de la chaise, du bureau, des stylos, de la propriété, etc.

En tant qu’investisseur dans une société, vous êtes propriétaire d’une partie de la société (aussi petite soit-elle) ; cela ne signifie pas pour autant que vous êtes propriétaire de la société. Revenons au restaurant Ben’s Chicken et à la brasserie Cory’s.

Très souvent, les entreprises ont des prêts pour payer les biens, l’équipement, les stocks et les autres éléments nécessaires à leur fonctionnement. Supposons que le restaurant Ben’s Chicken ait reçu un prêt d’une banque locale, sous certaines conditions, dans lequel l’équipement et les biens sont utilisés comme garantie. Pour une grande entreprise comme la Cory’s Brewing Company, les prêts peuvent prendre différentes formes, par exemple par l’intermédiaire d’une banque ou d’investisseurs par le biais de différentes émissions d’obligations. Dans les deux cas, les propriétaires doivent rembourser les débiteurs avant de récupérer l’argent.

Pour les deux sociétés, les débiteurs – dans le cas de la Cory’s Brewing Company, il s’agit de la banque et des détenteurs d’obligations – ont les droits initiaux sur la propriété, mais ils ne demanderont généralement pas le remboursement de leur argent tant que les sociétés sont rentables et montrent la capacité de rembourser l’argent. Toutefois, si l’une des sociétés devient insolvable, les débiteurs sont les premiers à réclamer les actifs de la société. Seul l’argent restant de la vente des actifs de la société est distribué aux actionnaires. 

Nous espérons avoir réussi à dissiper les idées fausses que certains actionnaires se font des pouvoirs de propriété. La prochaine fois que vous envisagez d’apporter votre certificat d’actions au McDonald’s (MCD) le plus proche pour obtenir une réduction sur un Happy Meal, de tenter de licencier l’employé après avoir refusé de vous le donner, et de sortir finalement dégoûté par une machine McFlurry, vous devriez vous rappeler les idées fausses courantes sur les pouvoirs de propriété.

Retour haut de page