Comment fonctionnent les transferts de solde de carte de crédit

Le transfert d’une dette d’une carte de crédit à une autre – généralement une nouvelle carte – est un transfert de solde. Les transferts de solde de carte de crédit sont généralement utilisés par les consommateurs qui souhaitent transférer le montant qu’ils doivent sur une carte de crédit avec un taux d’intérêt promotionnel nettement inférieur et de meilleurs avantages, tels qu’un programme de récompenses pour obtenir des remises en espèces ou des points pour les dépenses quotidiennes.

Qu’est-ce qu’une carte de crédit de transfert de solde ? De nombreuses sociétés de cartes de crédit renoncent aux frais de transfert de solde (qui représentent généralement entre 3 et 5 % du montant du transfert) afin d’inciter les titulaires de carte à le faire. Souvent, elles proposent également une période promotionnelle ou de lancement de six à dix-huit mois pendant laquelle aucun intérêt n’est facturé sur le montant transféré.

Le défi : Transférer un solde signifie reporter un solde mensuel, et reporter un solde mensuel (même avec un taux d’intérêt de 0 %) implique toujours d’effectuer dans les délais des paiements au moins équivalents au minimum dû sur le transfert et pour tout nouvel achat. Sinon, vous risquez de perdre le taux d’intérêt annuel de lancement de la carte de crédit sur les soldes transférés, ainsi que le délai de grâce, et de devoir payer des frais d’intérêt surprises (et éventuellement des pénalités) sur les nouveaux achats.

En faisant preuve de diligence, les consommateurs avertis peuvent profiter de ces incitations et éviter les taux d’intérêt élevés tout en remboursant leurs dettes, mais vous devez étudier ces offres avec soin.

Points clés à retenir

  • Les transferts de solde de carte de crédit sont généralement utilisés par les consommateurs qui veulent économiser de l’argent en transférant une dette de carte de crédit à taux d’intérêt élevé vers une autre carte de crédit à taux d’intérêt plus faible.
  • Les offres de cartes de crédit de transfert de solde sont généralement assorties d’une période de lancement sans intérêt de six à 18 mois, bien que certaines soient plus longues.
  • De nombreux transferts de crédit impliquent des frais de transfert et d’autres conditions.
  • Toute violation du contrat du titulaire de la carte peut potentiellement annuler le taux d’intérêt annuel de lancement et entraîner l’application de taux de pénalité.

Que faut-il rechercher dans une carte de transfert de solde

Les transferts de solde peuvent permettre d’économiser de l’argent. Supposons que vous ayez un solde de 5 000 $ sur une carte de crédit avec un taux annuel effectif global (TAEG) de 20 %. À ce taux, le report de ce solde et le paiement de 250 $ par mois nécessiteraient 24 mois de remboursement et coûteraient 1 134 $ en intérêts. Après avoir obtenu un transfert de solde de 12 mois à 0 % sur une nouvelle carte de crédit et avoir transféré le solde de 5 000 $, le titulaire de la carte dispose d’un an pour le rembourser sans intérêt et avec seulement des frais pour transférer le solde.

Mais les détails et les surprises de ces transferts sont nombreux. Après le transfert, par exemple, vous devez encore effectuer le paiement mensuel minimum sur la carte avant la date d’échéance pour conserver ce taux de 0 %. Et faites attention au taux d’intérêt. La nouvelle carte a-t-elle un taux d’intérêt régulier plus élevé que celui de votre carte actuelle ?

De même, un manquement à l’une des règles du contrat de titulaire de carte – par exemple, effectuer des paiements en retard, dépasser la limite de crédit ou faire rebondir un chèque – peut faire grimper les intérêts à un taux de pénalité pouvant atteindre 29,99 %. Le taux de 0 % est généralement valable pendant 12 ou 18 mois, parfois plus. Pouvez-vous rembourser le solde transféré pendant cette période ? Sinon, quel taux d’intérêt s’applique par la suite ? (Et ne vous attendez pas à ce que la société de carte de crédit vous rappelle la date à laquelle le taux promotionnel prend fin).

Pièges potentiels

Pour les comptes qui impliquent une nouvelle carte de crédit, les conditions exigeront que le titulaire de la carte effectue le transfert de solde dans un certain délai (généralement les deux premiers mois) pour bénéficier du tarif promotionnel. Le jour suivant la fermeture de cette fenêtre, les taux d’intérêt réguliers commencent. En outre, les sociétés de cartes de crédit n’autorisent pas les clients existants à transférer des soldes vers de nouveaux comptes qu’elles émettent également.

Un historique de paiements en retard, une faible cote de crédit ou une faillite du titulaire de la carte peuvent également entraîner une diminution du transfert.

Le transfert d’un solde en l’absence d’offre de taux d’intérêt à 0 % ou à faible taux peut fonctionner, mais faites d’abord le calcul. Supposons que vous ayez un solde de 3 000 $ avec un taux d’intérêt de 30 %, ce qui se traduit par un intérêt de 900 $ par an. Si vous transférez le solde sur une carte dont le taux d’intérêt annuel est de 27 % et les frais de transfert de 3 %, vous payez 810 $ d’intérêts par an, plus 90 $ de frais de transfert de solde. Vous n’atteindrez le seuil de rentabilité qu’au bout d’un an.

Pour sortir vainqueur de cet exemple, il faut un accord dont le TAEG est inférieur à 27 %. Il serait peut-être préférable de demander à l’émetteur de la carte existante de réduire le taux d’intérêt à 27 % ou moins, ce qui permettrait d’économiser les frais de transfert de solde.

vous pouvez intéressé:  Définition du prix de détail suggéré par le fabricant (PDSF)

Pendant la crise actuelle du coronavirus, les sociétés de cartes de crédit offrent une assistance aux détenteurs de cartes qui connaissent des difficultés financières. Les émetteurs de cartes encouragent les titulaires de cartes qui se trouvent dans cette situation à appeler le numéro de leur carte pour parler à un représentant des options possibles, comme la réduction de leur taux d’intérêt, le report des paiements ou l’évitement des frais de retard. 

Où chercher

Si vous consultez un site web de comparaison de cartes de crédit, sachez que ces sites reçoivent généralement des commissions de recommandation des sociétés de cartes de crédit lorsqu’un client demande une carte par l’intermédiaire du site web et que sa demande est approuvée. En outre, certaines sociétés de cartes de crédit ont influencé les informations que les sites web publient sur leurs cartes de manière à fausser l’image des coûts d’une carte.

Le Bureau de protection financière des consommateurs propose un guide sur la manière de faire des achats sur les sites des émetteurs et des comparateurs. 

Comment effectuer un transfert de solde de carte de crédit

Comment fonctionnent les transferts de solde par carte de crédit ? Après avoir obtenu l’approbation d’une carte avec une offre de transfert de solde à 0% d’intérêt, renseignez-vous pour savoir si le taux de 0% est automatique ou dépend d’une vérification de solvabilité. L’étape suivante consiste à déterminer les soldes à transférer ; les cartes à taux d’intérêt élevé doivent passer en premier. (Il n’est pas nécessaire que le solde soit au nom du titulaire de la carte pour pouvoir bénéficier d’un transfert).

Ensuite, calculez les frais de transfert, qui sont généralement de 3 à 5 % (30 à 50 dollars pour chaque tranche de 1 000 dollars transférés). Le montant des frais est-il plafonné ? Si ce n’est pas le cas, il peut être intéressant de transférer des soldes plus importants. Vérifiez également la limite de crédit de votre nouvelle carte avant d’effectuer un transfert. Le transfert de solde demandé ne peut pas dépasser la ligne de crédit disponible, et les frais de transfert de solde comptent dans cette limite.

Demande de transfert

Bien que cela s’appelle un transfert de solde, une carte de crédit en paie une autre. La mécanique comprend :

Contrôles de transfert de solde

Le nouvel émetteur de la carte (ou l’émetteur de la carte à laquelle le solde est transféré) fournit des chèques au titulaire de la carte. Le titulaire de la carte fait le chèque à l’ordre de la société émettrice de la carte qu’il souhaite payer. Certaines sociétés de cartes de crédit laissent le titulaire de la carte faire le chèque à son nom, mais s’assurent que cela ne sera pas considéré comme une avance de fonds.

Transferts en ligne ou par téléphone

Le titulaire de la carte donne les informations sur le compte et le montant à la société de carte de crédit à laquelle il transfère le solde et cette société organise le transfert de fonds pour rembourser le compte. Si, par exemple, vous réglez un solde de 5 000 $ sur votre carte Visa Wells Fargo à taux d’intérêt élevé et que vous transférez ce solde sur une carte MasterCard Citi avec une offre à 0 %, vous devez fournir à Citi le nom, l’adresse de paiement et le numéro de compte de votre carte Visa, et indiquer que vous souhaitez que 5 000 $ soient versés sur ce compte Visa.

Attention au délai de grâce

Les personnes qui profitent de ces offres se retrouvent parfois confrontées à des frais d’intérêts imprévus. Le problème est que le transfert d’un solde signifie le report d’un solde mensuel. Si vous ne payez pas le montant minimum dû chaque mois, même si le taux d’intérêt est de 0 %, vous risquez de perdre le taux d’intérêt annuel de lancement de la carte, le délai de grâce et de payer des intérêts inattendus sur les nouveaux achats.

Le délai de grâce est le temps qui s’écoule entre la fin du cycle de facturation de la carte de crédit et la date d’échéance de la facture. Pendant cette période (selon la loi, au moins 21 jours mais plus souvent ses 25 jours), le titulaire de la carte ne doit pas payer d’intérêts sur les nouveaux achats. Mais le délai de grâce ne s’applique que si le titulaire de la carte n’a pas de solde sur sa carte. Ce que de nombreux consommateurs ne réalisent pas, c’est que le report d’un solde provenant d’un transfert de solde promotionnel peut avoir une incidence sur le délai de grâce si des paiements minimums ne sont pas effectués chaque mois.

Sans délai de grâce, les achats effectués avec la nouvelle carte après le transfert de solde entraînent des frais d’intérêt. Un bon changement : Depuis la loi de 2009 sur la responsabilité et la divulgation des cartes de crédit, les sociétés de cartes de crédit ne peuvent plus appliquer les paiements aux soldes les moins rémunérés en premier ; elles doivent désormais les appliquer aux soldes les plus rémunérés en premier. 

vous pouvez intéressé:  Meilleur(s) moment(s) du jour, de la semaine et du mois pour échanger des actions

Cependant, le Bureau de protection financière des consommateurs indique que de nombreux émetteurs de cartes ne précisent pas leurs conditions dans leurs offres promotionnelles. Les émetteurs sont tenus d’expliquer aux consommateurs le fonctionnement du délai de grâce dans les documents de marketing, dans les documents de demande et sur les relevés de compte, entre autres communications. Parfois, ces relevés ne se trouvent même pas dans l’offre de carte de crédit elle-même, mais ailleurs sur le site web de l’émetteur de la carte de crédit, par exemple dans une rubrique d’aide, une FAQ ou une zone de service clientèle.

Gardez également à l’esprit que de nombreuses offres stipulent que le score de crédit du titulaire de la carte détermine le nombre réel de mois de transfert de solde à 0% dans la période d’introduction.

Si les conditions du délai de grâce pour les achats effectués après un transfert ne sont pas claires, vous avez le choix entre transmettre l’offre et en rechercher une qui comporte des conditions plus claires ; accepter l’offre de transfert de solde à 0 %, mais ne pas utiliser la carte pour des achats tant que le transfert de solde n’est pas réglé ; ou choisir une carte de crédit qui offre un taux de lancement de 0 % pendant le même nombre de mois pour les transferts de solde et les nouveaux achats.

La seule façon de récupérer le délai de grâce d’une carte de crédit et de ne plus payer d’intérêts est de rembourser la totalité du transfert de solde, ainsi que tous les nouveaux achats.

Transferts sur des cartes existantes

Les transferts de solde peuvent également être effectués avec une carte existante, en particulier si l’émetteur organise une promotion spéciale. Cela peut toutefois s’avérer délicat si la carte existante présente déjà un solde que le transfert ne fera qu’augmenter.

Supposons qu’un titulaire de carte doive 2 000 $ sur une carte dont le taux d’intérêt annuel est de 15 % avant de transférer un solde de 1 000 $ d’une deuxième carte. Le taux de transfert de solde offert est de 0 % pendant six mois. Le titulaire de la carte rembourse 1 000 $ en six mois, mais comme la portion de 15 % de la dette de la carte de crédit est payée en premier, le taux de 15 % pour six mois s’applique aux 2 000 $ qui n’ont pas été touchés par les paiements. La carte de laquelle les 1 000 dollars ont été transférés a un taux d’intérêt annuel de 12 %, ce qui représente une perte de 3 %.

Pensez également à l’effet qu’aura l’ajout d’une somme importante à une carte sur le taux d’utilisation du crédit – c’est-à-dire le pourcentage de crédit disponible qui a été utilisé -, qui est un élément clé de votre score de crédit. Supposons que vous ayez une carte avec une limite de 10 000 $ et un solde de 1 250 $. Vous utilisez 12,5 % de votre limite de crédit. Si vous transférez ensuite 5 000 $, ce qui donne un solde total de 6 250 $, vous utilisez maintenant 62,5 % de votre limite de crédit. Cette augmentation du solde d’une carte pourrait nuire à votre cote de crédit (car il est recommandé de maintenir l’utilisation en dessous de 30 %) et, au final, entraîner une hausse du taux d’intérêt sur cette carte et sur d’autres. Cette situation peut, bien entendu, être atténuée par la baisse de 5 000 $ du solde de la carte à taux d’intérêt plus élevé à partir de laquelle le transfert a été effectué.

Comparaison des prêts personnels

Certains conseillers financiers estiment que les transferts de solde de carte de crédit n’ont de sens que si le titulaire de la carte peut rembourser la totalité ou la majeure partie de la dette pendant la période de taux promotionnel. Après cette période, le titulaire de la carte est susceptible de devoir payer un autre taux d’intérêt élevé sur son solde. Dans ce cas, un prêt personnel – dont les taux ont tendance à être plus bas, ou fixes, ou les deux – est probablement l’option la moins coûteuse.

Toutefois, si le prêt personnel doit être garanti, le titulaire de la carte risque de ne pas être à l’aise pour donner des actifs en garantie. La dette de la carte de crédit n’est pas garantie et, en cas de défaillance, l’émetteur de la carte ne peut pas s’en prendre aux actifs du titulaire de la carte. Avec un prêt personnel garanti, le prêteur peut prendre des actifs pour récupérer les pertes.

Le transfert du solde d’une carte de crédit devrait permettre d’échapper plus rapidement à l’endettement et de dépenser moins d’argent en intérêts sans engager de frais ni nuire à votre cote de crédit. Après avoir compris les petits caractères des conditions, fait le calcul avant de faire la demande et créé un plan de remboursement réaliste (qui rembourse le transfert de solde avant d’effectuer de nouveaux achats), profiter d’une offre de lancement à 0 % d’intérêt sur une nouvelle carte pourrait être une démarche astucieuse. Tant que vous faites vos recherches, vous ne devriez avoir aucun problème pour trouver la carte de transfert de solde qui vous convient.

Retour haut de page