Comparaison entre l'assurance hypothécaire privée et la prime d'assurance hypothécaire

Assurance hypothécaire privée vs. prime d’assurance hypothécaire : Une vue d’ensemble

Si vous envisagez d’acheter une maison, vous devez connaître les différences entre l’assurance hypothécaire privée (PMI) et la prime d’assurance hypothécaire.

1:42

Assurance hypothécaire privée

L’assurance hypothécaire privée est une police d’assurance utilisée dans les prêts conventionnels qui protège les prêteurs contre le risque de défaillance et de saisie et permet aux acheteurs qui ne peuvent pas verser une mise de fonds importante (ou qui choisissent de ne pas le faire) d’obtenir un financement hypothécaire à des taux abordables.

[Important : si vous achetez une maison et que vous déposez moins de 20 %, votre prêteur minimisera son risque en vous demandant de souscrire une assurance auprès d’une société de PMI avant de signer le prêt].

Le coût que vous payez pour le PMI varie en fonction du montant de l’acompte et du prêt, mais représente généralement entre 0,5 et 1 % du prêt.

Si vous avez mensuellement PMI (emprunteur payé), vous payez une prime chaque mois jusqu’à ce que votre PMI soit soit :

  • résiliation (lorsque le solde de votre prêt doit atteindre 78 % de la valeur initiale de votre maison)
  • annulée à votre demande parce que votre valeur nette du logement atteint 20 % du prix d’achat ou de la valeur d’expertise (votre prêteur n’approuvera une annulation PMI que si vous avez une valeur nette suffisante et que vous avez de bons antécédents de paiement)
  • vous atteignez le point médian de la période d’amortissement (un prêt de 30 ans, par exemple, atteindrait le point médian après 15 ans)

Il existe d’autres types de PMI , comme le PMI à prime unique, qui consiste à payer la prime d’assurance hypothécaire d’avance en une seule fois, soit en totalité à la clôture du prêt, soit en la finançant, ou le PMI payé par le prêteur

(LPMI), dont le coût est inclus dans le taux d’intérêt hypothécaire pendant la durée du prêt.

vous pouvez intéressé:  Quels sont les revenus qui réduisent les prestations de sécurité sociale ?

Conseiller Insight

Steve Kobrin, LUTCFLe
cabinet de Steven H. Kobrin, LUTCF, Fair Lawn, NJFapport

et défaillance sont les deux événements contre lesquels le prêteur doit être protégé. J’ajouterai un troisième événement pour lequel ils veulent généralement être assurés : le décès de l’emprunteur.

Les banques ne veulent pas courir après les veuves ou les veufs en deuil pour obtenir de l’argent lorsque leur conjoint décède. Elles souhaitent souvent que vous souscriviez une assurance vie pour que le conjoint survivant puisse rembourser le prêt. Cette assurance n’est généralement pas obligatoire, mais elle est encouragée.

De nombreuses banques sont actives dans le domaine de l’assurance vie et engagent des personnes pour vendre ce produit. Il s’agit souvent d’une assurance temporaire qui reflète le rendement du prêt. Le montant nominal diminue à mesure que vous effectuez des paiements.

Cela semble être un excellent concept. Cependant, en 25 ans de vente d’assurance vie, je n’ai jamais vu de police d’assurance temporaire décroissante qui soit moins chère qu’une police d’assurance temporaire nivelée.

Prime d’assurance hypothécaire

La prime d’assurance hypothécaire (MIP), en revanche, est une police d’assurance utilisée dans les prêts FHA si votre mise de fonds est inférieure à 20 %. La FHA évalue soit un PMI « initial » (PMFU) au moment de la clôture, soit un PMI annuel qui est calculé chaque année et payé en 12 versements. Le taux que vous payez pour le PIM annuel dépend de la durée du prêt et du ratio prêt/valeur (LTV). Si le solde du prêt dépasse 625 500 $, vous devrez payer un pourcentage plus élevé.

vous pouvez intéressé:  10 façons de faire une carrière dans la finance sans diplôme

Pour les prêts dont le numéro de dossier FHA est attribué avant le 3 juin 2013, la FHA exige que vous effectuiez vos paiements mensuels MIP pendant cinq ans complets avant que le MIP puisse être abandonné si la durée de votre prêt est supérieure à 15 ans, et le MIP ne peut être abandonné que si le solde du prêt atteint 78 % du prix d’origine de la maison – le prix d’achat indiqué sur vos documents de prêt hypothécaire. Toutefois, si votre prêt FHA a été accordé après juin 2013, de nouvelles règles s’appliqueront. Si votre prêt initial est inférieur ou égal à 90 %, vous paierez le PPI pendant 11 ans. Si votre VTL est supérieure à 90 %, vous paierez le PIM pendant toute la durée du prêt.

Points clés à retenir

  • Si vous achetez une maison et que vous déposez moins de 20 %, votre prêteur minimisera son risque en vous obligeant à souscrire une assurance auprès d’une société de PMI avant de signer le prêt.
  • La prime d’assurance hypothécaire est une police d’assurance utilisée dans les prêts FHA si votre mise de fonds est inférieure à 20 %.
  • Les règles sont différentes si votre prêt FHA a été contracté après juin 2013.
Retour haut de page