Comment protéger votre retraite après un divorce

Le divorce peut être l’une des choses les plus difficiles et les plus laides à gérer dans votre vie. Les bouleversements émotionnels et familiaux qui accompagnent généralement ce processus sont souvent exacerbés par les questions financières et la bataille pour la division des biens, qui vont de l’immobilier et des biens physiques à l’argent et aux investissements.

Les plans de retraite et les pensions sont souvent des actifs clés qui sont visés par les deux conjoints, en particulier lorsqu’un conjoint qui ne travaille pas se retrouve sans aucune forme d’épargne s’il ne peut rien obtenir de son ancien partenaire. Mais que pouvez-vous faire pour protéger vos actifs ? Voici ce que vous pouvez faire pour vous assurer que votre épargne-retraite ou vos droits aux prestations ne soient pas perdus si vous êtes confronté à ce malheureux dilemme.

Points clés à retenir

  • Les plans de retraite et les pensions sont souvent des actifs clés qui sont ciblés par les deux conjoints, vous devez donc vous assurer de protéger votre pécule.
  • Convenez d’un accord avec votre conjoint, mais connaissez les règles qui régissent vos avoirs de retraite.
  • Les dettes contractées sur les comptes de retraite comptent comme un passif à parts égales.
  • Communiquez avec les dépositaires de votre compte, assurez-vous que vous êtes inscrit comme survivant et établissez un accord prénuptial.

Le décret

La première chose à faire, et la plus évidente, est d’avoir un plan à l’avance. Personne ne veut admettre que l’inévitable puisse se produire. Mais soyons réalistes – rien ne dure éternellement, et parfois, cela inclut les relations. Et cela ne fait jamais de mal de maintenir la communication entre vous et votre conjoint, même s’il s’agit d’un sujet que vous ne voulez pas nécessairement aborder.

Assurez-vous que vous décidez tous deux de la manière dont vos biens seront répartis au cas où vous mettriez fin à votre relation et demanderiez le divorce. Un décret peut le faire pour vous. Il s’agit de tous les biens liés à votre retraite. Bien entendu, il est possible que l’accord ne tienne pas la route lorsque les choses se gâtent. Pour vous assurer que les choses restent à l’amiable, faites appel à un professionnel – financier et/ou juridique – afin que votre accord reste intact.

Connaître les règles

La première étape pour protéger vos avoirs de retraite est de connaître les règles qui régissent vos plans, vos comptes et le versement de votre pension. La plupart des régimes et des comptes ont des procédures spécifiques qui doivent être suivies lorsqu’il s’agit de répartir les avoirs de retraite. Le non-respect de ces instructions peut entraîner la confiscation d’une partie ou de la totalité de ces actifs – même s’ils vous ont été accordés dans le jugement de divorce.

Par exemple, le Thrift Savings Plan – un régime à cotisations définies pour les employés fédéraux et les membres des services en uniforme – exige que la répartition des actifs du régime soit clairement énoncée et qu’il soit fait référence au solde du FST directement dans le décret de divorce. Un accord verbal entre les conjoints qui se séparent ne suffira pas pour procéder à une reconduction en vertu des règles de l’ordonnance sur les relations domestiques qualifiées (Qualified Domestic Relations Order, QDRO). Le décret lui-même doit indiquer quelque part dans le document ou dans l’une de ses annexes que « le conjoint a droit à X pour cent du solde du FST du participant ». Si ce n’est pas le cas, le conjoint du participant ne reçoit rien, indépendamment de tout autre accord qui a été conclu.

N’oubliez pas les dettes

Toute dette qui est due dans le cadre d’un plan de retraite est également considérée comme une obligation commune. Par exemple, si le conjoint participant a contracté un prêt de 50 000 $ sur son plan 401(k) de 200 000 $, alors un partage 50-50 peut être calculé sur le solde restant dans le plan, à moins que le décret de divorce ne stipule spécifiquement que le prêt doit être remboursé avant le partage.

vous pouvez intéressé:  Les obligations adossées à des créances hypothécaires qui ont déclenché la crise de 2008 sont à nouveau en difficulté

Régimes de retraite

La division des comptes de retraite individuels (IRA) et des régimes à cotisations définies est généralement un processus relativement simple. Soit le jugement de divorce lui-même, soit un QDRO est utilisé pour transférer les soldes des comptes d’un conjoint à l’autre sous forme de roulement. Le partage des paiements de pension garantis peut être une autre question dans de nombreux cas.

Bien que les deux types de fonds de retraite doivent généralement être divisés au moment du divorce par une forme quelconque de décision judiciaire, plusieurs facteurs clés entrent en jeu dans la répartition des prestations mensuelles entre les conjoints. Toute pension acquise pendant le mariage des conjoints divorcés est généralement considérée comme une propriété commune dans la plupart des États et fait l’objet d’une forme de partage lors d’un divorce. Cela dit, il existe plusieurs façons de diviser ce versement actuel ou futur.

La plupart des pensions offrent une certaine forme de prestation de survivant et, dans certains cas, l’ex-conjoint qui ne travaille pas peut simplement choisir de conserver cette prestation. Dans d’autres cas, la prestation mensuelle réelle est divisée entre les conjoints et la prestation de survivant peut être supprimée, conservée ou transférée en fonction du jugement de divorce. Dans certains cas, le conjoint qui ne travaille pas peut sortir du lot en renonçant à la prestation de survivant et en faisant souscrire à l’autre conjoint une police d’assurance vie le désignant comme bénéficiaire. Cela peut être particulièrement prudent si l’allocation de survivant prend fin si le conjoint non actif se remarie avant un certain âge.

Par exemple, la pension qui est versée à un membre retraité de l’armée américaine comporte une prestation de survivant qui cessera si le conjoint du membre décédé se remarie avant l’âge de 55 ans. Par conséquent, le conjoint qui divorce d’un militaire recevant une pension doit comparer la prestation de décès de l’assurance vie avec celle qu’il recevra du régime de prestations de survivant s’il se remarie avant 55 ans. (Pour une lecture connexe, voir : Dites « oui » à la compatibilité financière).

Ce que vous devez faire

Si vous divorcez ou si vous envisagez sérieusement de le faire, c’est le moment de mettre vos canards dans le plat en ce qui concerne la répartition de vos avoirs de retraite. Les étapes suivantes peuvent vous aider à obtenir ou à conserver votre juste part des actifs du régime de retraite pendant la procédure de divorce.

Faites vos devoirs

Comme mentionné ci-dessus, ceux qui comprennent les règles générales de répartition des plans sont mieux préparés pour évaluer s’ils obtiennent ou conservent ce qu’ils devraient. Si le jugement de divorce stipule qu’un plan ou un compte doit être divisé de manière égale, il est évident qu’une ordonnance de reconduction pour la totalité du montant n’est pas correcte. Les conjoints non participants ou non propriétaires ont le droit d’obtenir des informations complètes sur tous les soldes des plans ou comptes de retraite qui sont détenus par l’autre conjoint et devraient pouvoir obtenir des relevés à jour sur tous les actifs, de retraite ou autres, qui sont admissibles au partage.

Vous devez également savoir que de nombreuses règles et lois relatives à la division des actifs de retraite et de pension varient d’un État à l’autre, alors assurez-vous de vous renseigner sur les règles applicables dans votre État et votre localité.

vous pouvez intéressé:  Les 10 codes postaux les plus chers du Connecticut

Les règles relatives à la division des avoirs de retraite et de pension varient d’un État à l’autre.

Obtenir une représentation professionnelle

C’est important, comme nous l’avons déjà mentionné plus haut. Même si la répartition du reste de votre patrimoine conjugal semble relativement simple, il est probablement judicieux de consulter au moins un avocat spécialisé dans les pensions afin de revoir la répartition des avoirs de retraite. Les conjoints divorcés qui ne sont pas instruits en la matière peuvent tous deux perdre dans certains cas en raison de la simple ignorance du fonctionnement des pensions et des options de paiement qui peuvent être les meilleures pour les deux parties, même lorsqu’elles sont divisées.

La communication est la clé

Envoyez immédiatement tous les ordres de justice et les documents relatifs à la convention de divorce aux gardiens des plans et des comptes. Si vous tardez trop à le faire, vous risquez de perdre ce qui vous est dû parce que vos documents sont périmés et non valables. Bien que les régimes de retraite privés soient tenus, en vertu de la loi de 2006 sur la protection des retraites, d’accepter toute ordonnance du tribunal, quelle que soit la date à laquelle elle a été rendue, il est toujours essentiel de soumettre ces documents avant la distribution des actifs du régime ou de la pension. Si vous ne le faites pas, vous risquez de devoir essayer de récupérer ces actifs vous-même, ce qui peut entraîner des frais juridiques supplémentaires et des querelles bureaucratiques.

Voici une autre considération. Si votre futur ex-conjoint a de graves problèmes de santé ou est en phase terminale, veillez à faire parvenir vos documents juridiques aux responsables de la planification le plus tôt possible. Régler les affaires d’un ex-conjoint décédé avant la présentation de ces documents peut être un véritable cauchemar.

Revoir les prestations de sécurité sociale

Si vous avez été marié à votre ex pendant au moins 10 ans, vous pouvez avoir droit à une partie de ses prestations de sécurité sociale. Consultez le site web de la sécurité sociale pour savoir ce que vous devrez faire pour en bénéficier. Si vous avez également droit à vos propres prestations, vous êtes généralement autorisé à recevoir la plus grande partie de votre prestation ou votre part des prestations de votre ex-conjoint.

Survivance

Assurez-vous que vous êtes bien indiqué comme le survivant. Si votre ex perçoit une pension que vous partagez, assurez-vous que vous êtes bien indiqué comme le survivant ou le bénéficiaire du régime si vous avez l’intention de continuer à percevoir des prestations après son départ. Renseignez-vous sur les formulaires que vous devez signer et conservez-en des copies en lieu sûr pour pouvoir vous y référer ultérieurement.

Créer un accord prénuptial

C’est peut-être le moyen le plus simple de protéger vos avoirs et vos intérêts de retraite en cas de scission. Assurez-vous simplement d’inclure des plans de répartition des pensions et des autres actifs, et laissez peut-être une marge de manœuvre pour certains ajustements qui pourraient être bénéfiques pour vous deux en fonction de votre situation au moment du divorce.

Le divorce n’est jamais un processus amusant, mais connaître les règles et anticiper l’impact de la division du régime de retraite et des versements de pension peut rendre les choses beaucoup plus faciles pour les deux parties. Si vous avez des questions sur ce que vous devez faire pour vous assurer que vos biens sont correctement répartis, visitez le site web du Centre des droits à la retraite ou consultez votre conseiller financier.

Retour haut de page