Comment puis-je calculer la valeur comptable d’une obligation ?

La valeur comptable d’une obligation correspond au montant net entre la valeur nominale de l’obligation plus toute prime non amortie ou moins toute décote amortie. La valeur comptable est aussi communément appelée valeur comptable de l’obligation.

Comme les taux d’intérêt fluctuent continuellement, les obligations sont rarement vendues à leur valeur nominale. Elles se vendent plutôt avec une prime ou une décote par rapport à leur valeur nominale, en fonction de la différence entre les taux d’intérêt en vigueur et le taux d’intérêt indiqué pour l’obligation à la date d’émission. Les primes et les décotes sont amorties sur la durée de vie de l’obligation, donc la valeur comptable est égale à la valeur nominale à l’échéance.

Points clés à retenir

  • La valeur comptable d’une obligation correspond au montant net entre la valeur nominale de l’obligation, moins les escomptes amortis, ou plus les primes non amorties.
  • Comme les taux d’intérêt fluctuent continuellement – même sur une base quotidienne – les obligations sont rarement vendues à leur valeur nominale. Elles se vendent plutôt avec une prime ou une décote par rapport à leur valeur nominale, en fonction de la différence entre les taux d’intérêt actuels et le taux d’intérêt déclaré pour l’obligation à la date d’émission.
  • Pour calculer la valeur comptable, il faut d’abord déterminer la valeur nominale de l’obligation, son taux d’intérêt et sa durée jusqu’à l’échéance.

Calcul de la valeur comptable

La première étape du calcul de la valeur comptable consiste à déterminer les conditions de l’obligation. Les trois caractéristiques suivantes de l’obligation doivent être isolées :

vous pouvez intéressé:  Comment les glands font de l'argent

  1. La valeur nominale de l’obligation
  2. Le taux d’intérêt de l’obligation
  3. La durée de l’obligation

Après avoir fixé ces valeurs, il faut déterminer si une obligation est vendue à sa valeur nominale, à une prime ou à un escompte. Une obligation dont le taux d’intérêt est égal aux taux actuels du marché se vend au pair. Si le taux d’intérêt d’une obligation est supérieur aux taux actuels du marché, l’obligation se vend par conséquent avec une prime. Si le taux d’intérêt de l’obligation est inférieur au taux actuel du marché, l’obligation se vend avec une décote. Le temps écoulé depuis l’émission de l’obligation doit également être déterminé, car toute prime ou décote doit être amortie sur la durée de vie de l’obligation.

Il est essentiel de connaître le montant de la prime ou de la décote amortie, afin de calculer avec précision la valeur comptable. En règle générale, l’amortissement est linéaire ; pour chaque période déclarée, le même montant est amorti.

Le calcul de la valeur comptable de l’obligation, après avoir recueilli les informations susmentionnées, implique une simple étape arithmétique d’addition ou de soustraction. La partie non amortie de la décote ou de la prime de l’obligation est soit soustraite, soit ajoutée à la valeur nominale de l’obligation pour obtenir la valeur comptable.

Important : les émetteurs d’obligations et les instruments obligataires spécifiques qu’ils offrent sont notés par des agences de notation de crédit telles que Moody’s Investors Service et Standard & Poor’s. Les émetteurs d’obligations qui obtiennent des notations de crédit plus élevées de ces agences sont bien plus susceptibles d’obtenir des prix plus élevés pour leurs obligations que les émetteurs similaires moins bien notés].

Retour haut de page