Spécialiste certifié de la lutte contre le blanchiment d’argent (CAMS) Définition

Qu’est-ce qu’un spécialiste certifié de la lutte contre le blanchiment d’argent ?

Un spécialiste certifié en matière de lutte contre le blanchiment d’argent (Certified Anti-Money Laundering Specialist, CAMS) est un professionnel qui a l’habitude de suivre les fonds provenant de fraudes ou d’autres crimes, mais qui a été soumis à des manœuvres financières complexes afin d’en dissimuler l’origine. Au quotidien, le travail d’un professionnel du CAMS consiste à empêcher que de telles activités ne se glissent dans le système bancaire mondial.

Points clés à retenir

  • Le professionnel du CAMS est formé pour repérer les tentatives d’utilisation des institutions financières américaines à des fins de blanchiment d’argent.
  • Les banques, les maisons de courtage, les grandes entreprises et le gouvernement fédéral emploient tous des professionnels du CAMS.
  • Leur travail est souvent structuré en conformité avec la loi sur le secret bancaire, une loi de 1970 qui exige des institutions financières qu’elles coopèrent dans la lutte contre le blanchiment d’argent.

Les criminels modernes cachent leur argent dans les banques, comme tout le monde, mais il y arrive par une série de transactions financières délibérément complexes afin d’en dissimuler les origines. Grâce à d’autres manipulations, l’argent est ensuite mis à la disposition du criminel à partir d’une source qui semble légitime.

Comprendre le spécialiste du CAMS

Un spécialiste de la lutte contre le blanchiment d’argent est formé pour détecter, enquêter et démêler les crimes financiers.

L’Association of Certified Anti-Money Laundering Specialists (ACAMS) propose des cours et une certification dans cette spécialité. Les candidats à l’examen doivent remplir certaines conditions d’éligibilité concernant leur formation et leur expérience professionnelle.

vous pouvez intéressé:  Qu'est-ce qu'un OIC ?

Un spécialiste de la lutte contre le blanchiment d’argent peut avoir un titre de poste différent, comme celui de responsable de la conformité bancaire, de consultant financier ou d’analyste de la loi sur le secret bancaire. Ils sont employés par des institutions financières ou des maisons de courtage, de grandes entreprises et le gouvernement fédéral.

Une brève histoire du blanchiment d’argent

Aux États-Unis, le blanchiment d’argent est devenu un problème pendant la période de prohibition des années 1930, lorsque les syndicats du crime sont devenus riches et puissants en vendant de l’alcool importé illégalement. Le blanchiment d’argent était une solution à un problème simple : comment un criminel qui n’a pas de moyens de subsistance évidents peut-il expliquer une grosse somme d’argent et un mode de vie luxueux ?

Les trafiquants de drogue et les terroristes sont parmi les principales cibles des enquêtes sur le blanchiment d’argent.

La réponse, souvent, a été d’ouvrir une vitrine pour une entreprise qui pourrait ou non faire des affaires. Il était possible de créer un nombre illimité de fausses factures pour justifier les sommes d’argent qui provenaient en réalité de la vente de rhum.

À l’époque moderne, le système bancaire mondial permet et exige souvent des manœuvres beaucoup plus sophistiquées, mais le résultat final est le même. Un criminel a une explication plausible de la provenance de tout l’argent ou, au pire, a créé une telle confusion que personne ne sait quelles questions poser.

Exigences réglementaires

La réponse des institutions financières et des sociétés au problème du blanchiment d’argent est souvent structurée comme le respect de la loi de 1970 sur le secret bancaire. Cette loi, également connue sous le nom de Currency and Foreign Transactions Reporting Act, exige des institutions financières qu’elles coopèrent avec les efforts du gouvernement pour lutter contre le blanchiment d’argent.

vous pouvez intéressé:  Définition du revenu réel

Le Bank Secrecy Act a été en quelque sorte mis à jour en 2001 avec le Patriot Act, qui ajoute des réglementations visant à contrecarrer le blanchiment d’argent par les groupes terroristes. Cette loi garantit qu’il existe une trace écrite ou, plus probablement, une trace électronique pour chaque transaction bancaire importante.

Le Patriot Act était une réponse au fait que les criminels ont également changé. Aujourd’hui, ce ne sont pas seulement les trafiquants de drogue, mais aussi les terroristes qui disposent d’énormes sommes d’argent à blanchir.

Retour haut de page